Consommons local : « On l’a dans les discours mais il va falloir les matérialiser » (Abdoulaye Tall)

Ce vendredi 12 août 2022, le ministre en charge du commerce, Abdoulaye Tall, a reçu les responsables des centres commerciaux de Ouagadougou. L’ambition était de trouver des initiatives à l’incitation à la consommation locale. Dans cette même démarche, il a également invité les burkinabè à plus de patriotisme dans la consommation des produits « made in Burkina ».

Contribuer à l’accroissement de la consommation des produits locaux par le grand public, c’est l’objectif recherché par le ministre en charge du commerce Abdoulaye Tall en organisant une rencontre avec les responsables des centres commerciaux de Ouagadougou.

Selon les propos du ministre, cette initiative d’inciter la consommation des produits locaux est axée sur deux aspects. Le premier est celui d’encourager les Burkinabè à consommer « Burkinabè ». Ensuite, il s’agit d’accompagner les transformateurs dans la mobilisation des ressources.

Pour le ministre, le « consommons local » est présent dans les discours mais peu mis en œuvre. Il a appelé alors à fournir des efforts pour renverser la tendance. « Il faut que ça se matérialise davantage. On l’a dans les discours mais il va falloir les matérialiser », a-t-il lancé.

Pour lui, il faut encourager chaque Burkinabè à plus de patriotisme dans la consommation d’où cette rencontre pour discuter et identifier les produits les plus vendus et voir comment accroître l’accessibilité et la promotion. « Le message fort, c’est d’inviter chaque Burkinabè à du patriotisme dans la consommation », a-t-il laissé entendre.

Du côté des responsables des centres commerciaux, l’initiative du département en charge du commerce est « très belle ». « Nous adhérons à l’idée qui est de promouvoir, le consommons locale. C’est l’une des conditions pour relancer l’économie et booster les emplois. En-tout-cas, nous sommes pied et mains présents pour accompagner le ministère dans ce sens », a souligné Rasmané Convolbo, promoteur d’une chaîne de supermarché.

Cependant, il a soumis quelques doléances au ministre pour une meilleure promotion des produits locaux. « Au niveau de l’État, on va demander beaucoup beaucoup plus de communication et de sensibilisation. (…) Ensuite, il y a à intervenir au niveau des producteurs transformateurs et autres agents pour les demander d’observer la disponibilité continue de leur produit », a-t-il exhorté.

En rappel, le mois d’octobre de chaque année, est considéré comme celui de la célébration du consommons local dans l’espace UEMOA. Elle se tiendra du 13 au 15 octobre au Burkina Faso du côté du SIAO à Ouagadougou.

Joël THIOMBIANO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page