Burkina Faso : Le ministère en charge de l’urbanisme tient son 1er CASEM de l’année 2022

Le Ministère de l’Urbanisme, des Affaires Foncières et de l’Habitat a tenu ce jeudi 11 août 2022, le premier Conseil d’Administration du secteur ministériel (CASEM) 2022 à Ouagadougou. Placé sous le thème : « Problématique de la prise en charge des Personnes Déplacées Internes PDI au Burkina Faso : quelle contribution du Ministère de l’Urbanisme, des Affaires Foncières et de l’Habitat ? », il s’étendra du 11 et 12 août 2022.

Dans une sphère sécuritaire dégradée, le gouvernement de transition veut mettre en œuvre des actions fortes afin de pallier les questions d’ordres humanitaires notamment celles liées aux  Personnes déplacées internes PDI.

Selon le Ministre de l’Urbanisme, des Affaires Foncières et de l’Habitat; Boukary Savadogo, la crise actuelle que traverse le Burkina Faso induit un déplacement massif des populations vers les centres urbains les plus sécurisés. Par conséquent, le déséquilibre d’accès aux équipements sociaux de base et la compromission de la croissance économique des villes sont la résultante de ces déplacements.

Pour lui, cette situation conduit certaines villes à se retrouver face à des insuffisances en matière de viabilisation des zones aménagées, d’équipements socio-économiques, Sanitaires et d’assainissement. Son département entend alors mener des réflexions pour résoudre le problème. « La prise en charge des PDI est une activité importante que le Ministère prend en charge et des actions concrètes ont été déjà engagées », a déclaré le ministre en charge de l’urbanisme.

L’objectif général de ce CASEM est d’une part de réfléchir avec les acteurs sur les différentes démarches de solutions durables face à la crise humanitaire et de rechercher la construction d’une dynamique de cohérence d’intervention dans les autres villes du Burkina. « Nous devons donc agir vite et bien afin que les discours cèdent le pas aux actions concrètes pour apporter des intrants qualitatifs au processus de refondation et de restauration prônée », a laissé entendre Boukary Savadogo.

Aussi, le ministre et ses collaborateurs veulent saisir l’opportunité du CASEM pour valider le programme d’activités 2022 du Ministère et de faire une évaluation à mi-parcours de sa mise en œuvre à la date du 30 juin 2022. Abordant la question des priorités au sein de son département, le ministre a laissé entendre qu’il s’agit entre autres de la poursuite des réformes et l’appui à une prise en charge optimale des PDI.

« Nous avons parlé hier au Conseil des ministres de la cérémonie de remise officielle d’infrastructures communautaires dans les villes de Kaya, de Tougri, de Dori et de Kongoussi. (…) Il y a même des constructions de logements qui sont envisagées. Je pense que le gouvernement est véritablement engagé à ce que le Ministère de l’Urbanisme joue sa partition pour répondre aux besoins en termes d’urbanisme et d’habitats », a-t-il indiqué.

Tertus Kaboré (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page