Covid-19 au Burkina Faso: Des journalistes et des influenceurs outillés par le ministère en charge de la santé

Ce mardi 02 août 2022, le ministère en charge de la Santé en collaboration avec l’UNICEF a convié les professionnels des médias et influenceurs à une rencontre de formation et de sensibilisation sur le Covid-19,  à Ziniaré, dans la région du Plateau-Central.

Afin d’intensifier la lutte contre le Covid-19, le ministère en charge de la Santé a initié une campagne de vaccination dans la région du Plateau-Central du 31 juillet au 6 août 2022. À terme, ce sont au moins 100.000 personnes qui seront vaccinées contre la maladie.

Une campagne qui intervient alors que seulement « 1.640.000 personnes soit 10% » de la population totale a été vacciné contre le Covid-19. Aussi, les populations burkinabè sont « toujours réticentes » face aux campagnes de vaccination et le pays enregistre de nouveaux cas. Des contaminations à bases communautaires essentiellement. On note ainsi « 80 cas ces derniers mois » selon le ministère chargé de la Santé.

Parmi les mesures prises pour relancer la riposte contre la maladie, le ministère en charge de la santé met un point d’honneur sur la sensibilisation. C’est alors dans ce cadre que les journalistes et les influenceurs ont été conviés à une session de formation dans la ville de Ziniaré.

En guise de rappel, il faut se souvenir que les premiers cas de COVID-19 ont été enregistrés au Burkina Faso le 09 mars 2020. Ensuite, la maladie s’est propagée dans tout le pays et a fait de lui le « sixième pays atteint en Afrique subsaharienne ». Entre rumeurs et démentis, la population Burkinabè s’est rendue à l’évidence quand le pays a enregistré 7 cas de COVID-19 le 14 mars 2020.

De part et d’autre, des recherches ont été effectuées pour empêcher le monde de sombrer dans une hécatombe sans précédent. Finalement, des vaccins préventifs ont été trouvés. Des avancées qui ont permis de réduire considérablement la propagation du coronavirus.

Au Burkina Faso, de couvre-feux à confinements, en passant par les mesures de distanciation sociale et autres mesures barrières, le gouvernement a usé de plusieurs stratégies pour lutter contre cette pandémie. À la date du 31 juillet 2022, le Burkina Faso a enregistré au total plus de 21 000 cas avec 387 décès.

Par ailleurs, le ministère en charge de la Santé exhorte les hommes et femmes des médias, les leaders religieux, les experts scientifiques, les ONG et associations à « se mettre à l’avant-garde de cette lutte contre la pandémie en véhiculant la bonne information et en sensibilisant la population au respect des mesures barrières pour la fin effective de cette pandémie ».

Tertus Kaboré (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page