Burkina Faso : « L’armée n’a pas joué le rôle régalien qui devait être le sien » (Rosine Coulibaly)

L’ancienne ministre en charge de l’Economie, Rosine Coulibaly et plusieurs autres citoyens burkinabè dont les journalistes Boureima Ouédraogo et Abdoulaye Barry, ont lancé ce samedi 30 juillet 2022 à Ouagadougou, un nouveau mouvement dénommé Burkinabè Unis pour la Transformation Sociale (BUTS).

Partant d’un constat général sur la situation peu reluisante du Burkina Faso confronté au terrorisme avec son lot de conséquences, l’ancienne ministre en charge de l’économie de Roch Kaboré, Rosine Coulibaly, estime que la responsabilité des acteurs politiques est non seulement engagée, mais aussi celle des acteurs de la société civile.

Pour elle, la situation que vit le « Pays des Hommes intègres » est la résultante « de la faillite de l’action politique contemporaine et la déviance progressive de la société civile ».

L’armée a également été pointée du doigt par l’ancienne ministre. « L’armée nationale qui se devait républicaine, défendre vaillamment les institutions et rassurer les populations, n’a malheureusement pas joué le rôle régalien qui devait être le sien », a-t-elle déploré. Pour Rosine Coulibaly, coordonnatrice de BUTS, il est impératif que les Burkinabè travaillent dans l’unité pour poser les bases d’une bonne gouvernance future.

« Il est de notre devoir fondamental de travailler collectivement sans posture partisane afin de bâtir un contrat social solide et susceptible de donner espoir à notre peuple, digne, mais justement meurtri.

C’est principalement la quintessence de notre profonde motivation à la création de cette association, Burkinabè Unis pour la Transformation Sociale, afin d’apporter une contribution significative, multiforme et être le fer de lance d’une force de transformation sociale en vue de garantir une meilleure gouvernance »

Rosine Coulibaly, coordonnatrice de BUTS

A en croire la coordonnatrice du mouvement BUTS, le mouvement va concrètement travailler à construire une société burkinabè prospère en menant des réflexions dans ce sens. « Le Mouvement BUTS se veut un gage de rassemblement et de réflexion afin de contribuer de façon active, décisive et indépendante à l’édification d’une société apaisée et prospère », a déclaré Rosine Coulibaly.

Pour réaliser son ambition d’un Burkina Faso apaisé et prospère, BUTS, à travers ses membres, fera « une veille citoyenne sur la gouvernance tout en travaillant à replacer l’Etat au centre de l’action collective et individuelle », a fait savoir la première responsable.

Plusieurs anciens ministres et leaders de partis politiques dont Zéphirin Diabré, Me Bénéwendé Sankara, Abdoul Karim Sango et l’ancien président de la CENI, Newton Ahmed Barry, étaient présents au lancement de BUTS © Faso7

Le Mouvement Burkinabè Unis pour Transformation Sociale, cadre d’expression démocratique, dynamique de veille citoyenne et force d’interpellation d’idées novatrices et salvatrices, de l’avis de sa coordonnatrice, est né de la volonté de citoyens burkinabè de se mettre ensemble afin de travailler à promouvoir une gouvernance vertueuse.

« avec BUTS, nous irons droit au but »

« Nous avons la profonde conviction que tant que les citoyens n’ont pas réellement voix au chapitre, tant qu’ils seront réduits à applaudir par mimétisme ou au gré de leurs intérêts personnels, tant que nous continuerons à être otages d’un système de frères, amis et connaissances d’hier, devenus ennemis aujourd’hui, d’un système de corruption et de crimes impunis, notre pays ratera de belles opportunités sur le chemin de la stabilité », a déclaré Rosine Coulibaly.

Convaincue de l’atteinte de leurs objectifs, la coordonnatrice du nouveau mouvement a invité les Burkinabè à les rejoindre, car « avec BUTS, nous irons droit au but », a-t-elle déclaré.

Il faut noter que le Mouvement Burkinabè Unis pour la Transformation Sociale a pour porte-parole, le journaliste et directeur général du journal Le Reporter Boureima Ouédraogo. Abdoulaye Barry, journaliste et analyste politique, en est le secrétaire général.

Celui-ci a par ailleurs lu un appel à la mise en place d’une convergence des forces patriotiques avec pour mission un « recadrage de la transition », avec une mise en plat des organes actuels, l’adoption d’un agenda autre que « celui du MPSR » et le « départ des militaires » pour le front afin de « libérer le pays ». Ce recadrage aura également pour objectif la reconquête du territoire, la réinstallation des déplacés internes et le retour à un ordre constitutionnel après la réconciliation des fils et filles du pays. 

Lire iciAppel à la mise en place de la convergence des Forces patriotiques pour la survie (CPS) de la Nation !

Pour en savoir plus, suivre le direct ici👇🏿

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page