Miss Nappy Burkina : La trouvaille de Chanda Sanou pour lutter contre la dépigmentation

Le 5 août 2022, se tiendra la 5e édition du concours de beauté Miss Nappy. En entendant la date, la promotrice de l’événement Fabiola Chanda Sanou a été reçue par Faso7. Les préparatifs du concours, ses objectifs, ses défis et la conjugaison de sa vie d’étudiante avec celle de promotrice d’événement, tels ont été les aspects abordés.

Étudiante en 5e année de pharmacie à l’Université de Ouagadougou, Chanda Sanou a choisi de se lancer dans l’entrepreneuriat parallèlement à ses études. Elle opte alors de faire la promotion du teint naturel et de lutter contre la dépigmentation. Dans ce combat, l’étudiante met sur pied le concours de beauté Miss Nappy (naturelle et heureuse). Seulement, cette étudiante ne cache pas que le monde de l’entrepreneuriat regorge d’énormes difficultés.

Chanda Sanou a confié qu’en 2021, il n’y a pas eu une édition de Miss Nappy pour diverses raisons. « Déjà, il y a le stress de l’école et celui de miss Nappy. Je n’en pouvais plus », a-t-elle soutenu. Pour éviter de se créer des soucis de santé, la jeune étudiante a opté, à l’époque, de passer sur la tenue du concours pour revenir en force en 2022.

« Miss Nappy est un concours de beauté qui magnifie la beauté de la femme africaine. C’est un événement qui valorise les cheveux crépus et la peau noire.

Nous invitons nos camarades à rester naturelles en cessant la dépigmentation. Étant étudiante en pharmacie, je suis consciente des conséquences de la dépigmentation et des produits défrisants sur la santé (…)

Miss Nappy ne proscrit pas la mort des mèches. C’est juste qu’il faut accepter ses cheveux crépus »

Chanda Sanou

Sur ses forces et ses motivations, Chanda Sanou n’a pas hésité une seule seconde avant de répondre. « Ce sont ma mère, ma famille, mes amis et mes proches. Ma mère est mon plus grand soutien », lance-t-elle, le sourie aux lèvres. Elle ajoute cependant que tenir de tels événements sans l’accompagnement de ses proches serait « très difficile », voire « impossible ». « Les éditions passées, ce sont mes copines qui étaient les hôtesses gratuitement », indique-t-elle.

Dans le cadre du concours, la promotrice a fait savoir que ce n’est pas seulement un concours de beauté. « Nous organisons également une conférence stop dépigmentation pour sensibiliser sur les effets néfastes de ce fléau », a-t-elle indiqué. Revenant sur la 5e édition Chanda Sanou a laissé entendre que les préparatifs se passent bien.

« Nous avons déjà fait la présentation des candidates sur la page Facebook de Miss Nappy Burkina et les votes ont déjà commencé aussi. Le concours est prévu pour se tenir le 5 août (2022). Pour cette édition, il y a 14 candidates au concours de Miss Nappy », explique-t-elle.

Sur les avantages pour la reine de beauté Miss Nappy, la promotrice a expliqué que la lauréate devient ambassadrice d’une marque de produit cosmétique, reçoit une enveloppe financière, elle aura des produits à sa disposition durant tout son mandat et d’autres lots offerts par les partenaires. Concernant les anciennes reines Miss Nappy, Chanda Sanou a indiqué qu’elles sont suivies par le comité.

Le rendez-vous est donc donné pour le 5 août 2022 du côté du CENASA pour savoir laquelle des 14 candidates remplacera Rihanatou Zèba, Miss Nappy 2020.

Basile SAMA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page