Transition au Burkina Faso : «L’essentiel, c’est la reconquête du territoire national» (Zambendé Théodore Sawadogo)

Les militants et sympathisants de la Convention Nationale pour le Progrès (CNP) de Zambendé Théodore Sawadogo ont tenu leur première convention politique ce dimanche 17 juillet 2022 à Ouagadougou, sous le thème, « Transition politique et réconciliation nationale, quelle contribution de la CNP ? ».

Dans son discours d’ouverture, Zambendé Théodore Sawadogo a expliqué que la CNP a voulu apporter sa contribution à travers l’organisation de cette convention qui pourrait déboucher sur des recommandations réalistes et réalisables visant à permettre une transition politique porteuse de lendemains meilleures et pour parvenir à une réconciliation nationale sincère et durable.

« Notre conviction est établie que dans la situation actuelle du Burkina Faso, nous devons aller au-delà des considérations partisanes. Savoir taire nos divergences et se mettre ensemble pour un seul leitmotiv : l’intérêt national », a-t-il fait comprendre.

Pour cette occasion, des autorités coutumières, des Organisations de la société civile, des partis politiques, des structures de l’administration publique et des structures spécialisées en matière de démocratie et de bonne gouvernance ont été mis à contribution. « C’est pour nous une forme d’appel à l’unité nationale et aussi un exemple que nous souhaitons partager », a expliqué le président de la CNP.

…la reconquête du territoire national et l’instauration d’une paix durable

De l’avis de Zambendé Sawadogo, la réconciliation nationale concerne tous les Burkinabè et il convient que les populations accompagnent les autorités de la Transition pour la réussite de leur mission. « Pour nous, l’essentiel, c’est la reconquête du territoire national et l’instauration d’une paix durable », a-t-il signifié.

Concernant les partis politiques invités, étaient présentes, des délégations de partis tels que le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), le mouvement Agir Ensemble pour le Burkina Faso (AEBF), le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), le Parti pour la démocratie et le socialisme/Parti des bâtisseurs (PDS-Metba), l’Alliance Panafricaine pour la Refondation (APR/TILGRE), les Progressistes Unis pour le Renouveau (PUR) et le Rassemblement Patriotique pour l’Intégrité (RPI).

En rappel la CNP a vu le jour depuis mars 2018.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page