Lutte contre le terrorisme : La voix des enfants pour toucher les cœurs des « fils égarés »

Afin d’apporter un coup de pouce à la lutte contre le terrorisme, Green Africa, l’Association Manegré-Nooma pour la protection des Orphelins (AMPO) et leurs partenaires  vont entamer la seconde phase du projet « Dépose ton arme ». Intitulée « Repenti ton cœur », cette seconde étape dudit projet consiste à produire un album musical de sensibilisation. Le lancement du processus de production de l’œuvre a débuté ce jeudi 14 juillet 2022 à Ouagadougou.

Composé des pensionnaires de l’Association Manegré-Nooma pour la protection des Orphelins (AMPO) et des orphelins des FDS, le groupe musical AMPO Voice entend jouer sa partition dans la lutte contre le terrorisme. Après une première phase du projet « Dépose ton arme » jugée satisfaisante, Green Africa, AMPO et leurs partenaires ont décidé avec l’accompagnement des partenaires de produire un album.

Le directeur général de la fondation Green Africa, Magloire Sebgo, la mise en œuvre de la seconde phase du projet dénommée « Repenti ton cœur » vise à adopter une démarche inclusive afin d’aboutir à une meilleure efficacité des actions dans la lutte contre le terrorisme.

Le but final est d’arriver à une repentance. Et pour y arriver, Green Africa s’est aligné aux côtés de AMPO, des Forces armées nationales et d’autres partenaires.

Trouver des solutions pour les cas des « fils égarés »

« Pour la sauvegarde de notre nation, nous sommes dans l’obligation de mener une lutte efficace », a laissé entendre Magloire Sebgo. Selon ses propos, le premier acte du projet a contribué « à repentir les fils égarés ». C’est convaincu de ce succès que la seconde phase a été entamée. « Cette phase offrira une tribune pour la sensibilisation et la conscientisation afin de contribuer à la lutte contre l’extrémiste violent », a-t-il dit.

Magloire Sebgo a par ailleurs ajouté que cette seconde phase sonne comme une réponse à un « toc toc lancé par ceux qui sont en conflit avec la république ». Le directeur général de la fondation Green Africa a aussi indiqué qu’une phase 3 est prévue dans le projet. Et elle consistera à prendre en charge socialement et professionnellement « ceux qui constinuent de taper à la porte de la république ».

Ainsi, après, « dépose ton arme » et « repenti ton cœur », les porteurs du projet vont s’occuper à trouver des solutions pour les cas des « fils égarés ». Mais en entendant, l’atelier du jour qui va permettre de sortir l’album va durer 48 heures. Sur le choix des enfants pour la mise en œuvre du projet, le directeur général de Green Africa a apporté des éléments de réponses.

« Initiative louable »

« On a toujours dit que la vérité sort de la bouche des enfants. L’enfant ne ment jamais et c’est l’être le plus innocent. Le message qui sortira sera forcément un message de vérité », a-t-il dit. De son côté, le chargé de mission du ministre en charge des affaires religieuses, André Nikièma, a qualifié la procédure « d’initiative louable ». « Nous sommes là pour féliciter et encourager les différents acteurs », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Christine Adamou de AMPO a rappelé que dans le cadre de la mise en œuvre du projet, ce sont trois entités qui sont appelées à collaborer. Il s’agit des orphelins des FDS, de ceux de AMPO et ceux de Peace Voice des écoles de Ouagadougou.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page