Burkina Faso : L’Ordre des Ingénieurs a 64 nouveaux membres

64 nouveaux adhérents à l’Ordre national des ingénieurs du Burkina Faso ont prêté serment ce 13 juillet 2022 devant le tribunal, en conformité aux textes.

Le nombre des membres de l’Ordre des Ingénieurs du Burkina Faso s’est accru. En effet, 64 ingénieurs nouvellement inscrits sur le tableau de cette institution ont prêté serment, conformément à la loi 020-2012/AN portant création de l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil du Burkina Faso qui stipule en son article 7 qu’avant d’entrer en fonction, tout ingénieur en Génie Civil prête serment devant le Tribunal de grande instance du lieu du siège de l’Ordre.

Les nouveaux membres accueillis par le président de l’Ordre, ©Faso7

À la sortie de cette prestation de serment, Maxime Somda, le Président de l’Ordre a souhaité la bienvenue à ces nouveaux membres. « Le message que je voulais vous passer aujourd’hui (…), c’est juste simplement d’aller sur le site de l’Ordre et à lire tous les documents qui régissent l’Ordre, c’est-à-dire la loi qui crée l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil, le Code de déontologie et d’éthique et le règlement intérieur de l’Ordre. C’est des documents très importants qui vous permettent d’avoir la conduite à tenir en tant qu’ingénieurs sur tous les plans », leur a-t-il dit.

Par ailleurs, Maxime Somda a rappelé à ces nouveaux ingénieurs qu’ils sont théoriquement des génies. « Vous devez vous comporter en génies pas en vulgaires personnes. Mettez ça dans votre esprit et comportez vous comme tel. Vous avez un métier dont le pays a besoin (…). Donc s’il vous plaît, mettons-nous dans la peau des ingénieurs, travaillons et comportons nous comme des ingénieurs », a-t-il exhorté.

« Pour entrer dans l’Ordre il faut d’abord faire à peu près une année de stage ou de travail, après la soutenance de Master » (Rachid Ouédraogo) ©Faso7

En rappel, l’accès à l’ordre est conditionné par le respect des critères tels que être de nationalité burkinabè, avoir un diplôme d’ingénieur ou équivalent et avoir exercé au mois pendant un an dans un cabinet, dans une administration publique ou dans une entreprise de travaux sous la supervision d’un ingénieur qui est inscrit au tableau de l’Ordre.

Rachid Ouédraogo, l’un de ceux qui ont nouvellement prêté serment, a témoigné sur ce point. « Pour entrer dans l’Ordre, il faut d’abord faire à peu près une année de stage ou de travail, après la soutenance de Master. Ces une année, nous ont permis de cerner beaucoup de choses, comprendre certaines choses et comprendre aussi l’importance de rentrer dans l’Ordre des ingénieurs », a-t-il livré.

Pour ce qui est de l’importance d’être au sein de l’Ordre des Ingénieurs, Rachid Ouédraogo a avancé les arguments tels que le partage d’expériences avec les devanciers et le respect de la déontologie de l’Ordre.

À présent, Maxime Somda a évalué le nombre des membres de l’Ordre à environ 700 ingénieurs en Génie Civil.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page