Situation sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso : Olivia Rouamba rencontre Adeoye Bankolé à Addis-Abeba

Les questions sécuritaire et humanitaire du Burkina Faso au menu des débats à Addis-Abeba entre le Ministre Burkinabé Olivia S. Rouamba et le Commissaire de l’Union Africaine aux Affaires Politiques, Paix et Sécurité.

Son Excellence Madame Olivia R. ROUAMBA, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur s’est entretenue, ce jour 8 juillet 2022 à Addis Abeba, avec  Son Excellence Monsieur Adeoye BANKOLE, Commissaire aux affaires politiques, à  la paix et à la sécurité de l’Union africaine. Pour Madame le Ministre, cette rencontre est la suite logique des évolutions au niveau de la CEDEAO concernant la situation politique, sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso, notamment après le sommet  des Chefs d’Etat et de Gouvernement, tenue le 03 juillet 2022 à Accra, au Ghana.

L’objectif est, selon Madame le Ministre, de continuer le plaidoyer pour un soutien conséquent devant permettre au Burkina Faso de conduire à terme sa transition dans les meilleures conditions et dans les délais impartis. Elle a d’abord présenté la situation nationale en mettant un accent particulier sur les points positifs, signes de l’engagement des plus hautes autorités de la transition burkinabè d’aller vers la normalisation de la vie politique nationale. Elle a ensuite égrené le chapelet des défis auxquels le pays est fortement confronté et qui nécessitent un soutien de ses partenaires pour être relevés.

Au nombre de ces défis figure en bonne place la situation sécuritaire et humanitaire difficile. Aussi Madame le Ministre a-t-elle sollicité que l’Union africaine effectue une mission au Burkina Faso en vue d’évaluer la situation sur le terrain et apporter le soutien adéquat aux populations et au processus de transition en cours.

Toujours dans cette dynamique de trouver des solutions au problème sécuritaire et humanitaire du Burkina Faso, Olivia R. ROUAMBA a informé le Commissaire de sa prochaine visite à New York où elle aura une rencontre avec la Commission des Nations unies pour la consolidation de la paix. Le Commissaire BANKOLE a salué les efforts et les initiatives des autorités de la transition pour la réconciliation et le retour à la légalité constitutionnelle.

Il a exprimé, en outre, sa disponibilité d’œuvrer en tandem  avec les partenaires pour mobiliser les ressources matérielles et financières nécessaires pour la tenue d’élections crédibles grâce auxquelles le Burkina Faso renouera avec l’ordre constitutionnel. Il s’est également engagé à trouver des solutions dans le cadre humanitaire en vue de soulager les populations touchées par les attaques terroristes.

En réponse à  la sollicitation d’une mission d’évaluation au Burkina Faso, le Commissaire a marqué son accord pour la tenue de ladite mission au cours du mois d’août 2022. Le Commissaire BANKOLE  a, par ailleurs, adressé ses vives félicitations à Madame le Ministre burkinabè pour le compromis dynamique trouvé avec la CEDEAO qui constitue un signal fort empreint d’espoir pour la nation Burkinabè. Les deux personnalités se sont quittées sur une note de satisfaction.

Amadou Ardho Dicko

Attaché de Presse à l’Ambassade/ Mission Permanente du Burkina Faso à Addis-Abeba

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page