[Direct] « Le mandat d’arrêt contre Compaoré Blaise doit être exécuté », selon les avocats des parties civiles au procès Thomas Sankara

Les avocats de la partie civile dans le procès de l’assassinat Thomas Sankara ont exigé ce 8 juillet 2022 l’arrestation de l’ancien président Blaise Compaoré, arrivé au Burkina Faso le 7 juillet pour une rencontre entre les anciens Chefs d’Etat et le président Sandaogo Damiba.

« Il n’y a absolument aucune raison pour que ce mandat (d’arrêt) ne soit pas exécuté », a assuré le collectif des avocats des parties civiles au procès Thomas Sankara. « Le mandat d’arrêt contre Compaoré Blaise doit être exécuté sans tenir compte des agendas politiques. Seul l’intérêt supérieur de l’édification et de la consolidation du vivre-ensemble des Burkinabè doit compter et l’application des décisions d’une Justice indépendante en est un préalable », a martelé  Me Bénéwendé Sankara

« Pendant que les restes des suppliciés du 15 octobre 1987 sont toujours en attente de recevoir une inhumation digne de ce nom, qui leur permettra d’avoir un  repos éternel, l’un des coupables s’offre le luxe de raviver leur douleur en méprisant le mandat d’arrêt décerné contre lui par la justice burkinabè« ,  a ajouté le porte-parole des avocats.

L’ancien président Blaise Compaoré est arrivé au Burkina Faso ce 7 juillet 2022 afin de participer à une rencontre entre le chef d’Etat Sandaogo Damiba et les anciens Chefs d’Etat burkinabè sur la réconciliation nationale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page