Burkina Faso : Face au « blocus des terroristes » des ressortissants du Yagha appellent à l’aide

Les membres de l’Association des ressortissants du Yagha (ARY) se sont prononcés sur la situation d’insécurité dans leur province. C’était au cours d’une conférence de presse tenue ce 5 juillet 2022 à Ouagadougou, sous le thème : « Sebba se meurt : 10 jours de blocus. À quand la prise de mesures fortes ? ».

Depuis le 25 juin 2022, la province du Yagha dans la Région du Sahel fait face à un blocus imposé par des Hommes armés non identifiés (HANI), selon Amadou Diallo, président de l’Association des ressortissants du Yagha (ARY).

Pour en venir aux faits, Amadou Diallo a fait savoir que le 24 juin 2022, des populations des villages environnants de Sebba, chef-lieu de la province, ont été visitées par les HANI. Ces derniers ont intimé l’ordre aux populations de quitter leurs localités dans les 48 heures, au risque de se faire tuer. Cette menace des HANI a provoqué une grande affluence de ces populations vers la commune de Sebba, selon Amadou Diallo.

À en croire le président de l’ARY, la route nationale Sebba-Dori est sous surveillance. Des voyageurs sont extraits des cars et tués, selon la volonté des Hommes armés. « A la date du 17 juin, deux Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) et un orpailleur en partance pour Dori pour des soins hospitaliers, enlevés, et leurs corps exposés sur la route à 5 km de Sebba. Toute la communauté était meurtrie », a-t-il expliqué.

La province du Yagha compte 3491 Personnes déplacées internes (PDI) selon Amadou Diallo ©Faso7

Pour lui, le but des Hommes armés est d’imposer un blocus à la province. Et pour parvenir à leurs fins, ils ont miné l’axe principal permettant d’accéder à la province. « Le jour de marché de Sebba, le marché a été bloqué et tous les commerçants refoulés », a-t-il déploré.

Par ailleurs, du fait des menaces régulières, aucun transporteur n’ose emprunter la route Dori-Sebba, selon Amadou Diallo. Et cela fait que la ville n’est plus approvisionnée en denrées de première nécessité. Aussi, par manque de carburant, la ville de Sebba n’est plus approvisionnée en eau potable par l’Office national de l’eau et de l’assainissement. « Le 2 Juillet, avant-hier, un commerçant résident à Sebba a été tué avec tous les membres de sa famille (7 membres), créant la consternation et la détresse à Sebba », a déclaré Amadou Diallo.

« Il n’y a pas d’eau, il n’y a pas d’électricité, il n’y a pas de denrées alimentaires », a renchéri Ly Boureima, Secrétaire général de l’ARY.

« Nous allons taper à toutes les portes »

Face à cette situation, les responsables de l’ARY ont appelé le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour sauver la province du Yagha à travers les actions telles que la facilitation de l’envoi des convois humanitaires, la sécurisation de la route Dori-Sebba, la sécurisation des zones et villages, le rétablissement des lignes téléphoniques, la prise de dispositions pour assurer la protection et la proactivité en cas d’attaques et l’accompagnement des communautés dans le renforcement de leurs capacités de résilience.

À la question de savoir si les Forces de défense et de sécurité (FDS) sont dans la zone, Boureima Ly a fait savoir qu’il y a un détachement de la gendarmerie à Sebba et une brigade mobile. « Ils sont présents là-bas, mais à notre niveau, le problème demeure toujours », a-t-il mentionné.

Dans les jours à venir, les membres de cette association comptent prendre attache avec les autorités de la transition afin d’évoquer la question. « Nous allons taper à toutes les portes qui peuvent aider la population du Yagha en détresse », a annoncé le Secrétaire général de l’ARY.

Il faut noter que la province du Yagha compte 6 communes notamment le chef-lieu Sebba, Mansila, Boundoré, Tankougounadié, Titabé et Solhan. La province compte actuellement plus de 717 ménages et environ 3491 Personnes déplacées internes (PDI) dont le nombre ne fait que s’accroître depuis le 25 juin 2022, selon Amadou Diallo.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page