Burkina Faso: Le gouvernement rappelle « la libération totale » de Roch Kaboré

Dans un communiqué publié ce 3 juillet 2022, le porte-parole du gouvernement burkinabè, Lionel Bilgo, a réaffirmé la « libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré.

« Faisant suite à son communiqué du 6 avril 2022, le gouvernement du Burkina Faso réaffirme la libération totale de l’ancien Chef d’Etat, Roch Marc Christian Kaboré », peut-on lire dans le communiqué.

Il s’agit d’une action du gouvernement qui s’inscrit dans le cadre de la réconciliation nationale, à en croire Lionel Bilgo.

« Ce rappel à l’endroit de l’opinion nationale et internationale s’inscrit dans la dynamique du renforcement de la cohésion nationale et de la réconciliation nationale », a précisé le porte-parole du gouvernement dans son communiqué.

« Selon nos informations, c’est une réalité. Il reste quelques modalités à régler, sinon dans le principe, c’est acté », a précisé à Faso7 Lassané Savadogo, Secrétaire exécutif de l’ancien parti au pouvoir, Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Désiré Guinko, ancien chargé de missions de la Présidence du Faso sous Roch Kaboré, qui a organisé une manifestation pour sa libération, a indiqué avoir fait le déplacement au domicile de l’ancien Chef de l’Etat à l’annonce du communiqué et a constaté toujours le même dispositif sécuritaire. Toutefois, il affirme « compter sur la bonne foi des autorités de la transition » et attend de juger sur pièce de l’effectivité de cette libération.

Dans une publication parue en début de soirée du 3 juillet 2022 sur la page Facebook officielle du MPP, un autre communiqué assure de la libération effective de Roch Kaboré.

« Le Président Roch M.C. Kaboré effectivement libre devrait avoir quelques séances de travail avec les autorités de la Transition pour les derniers réglages, après quoi il viendra vers nous pour que nous ayions toutes les informations. Cela se fera ds la journée de demain lundi.

En attendant, nous prêchons le calme et la retenue de tous nos militants et sympathisants. »

Le Coordonnateur
Ex-APMP

Pour rappel, le 6 avril 2022, le gouvernement avait informé que l’ancien Chef de l’Etat avait rejoint son domicile. « Toutefois le gouvernement rassure que des mesures sont prises pour garantir sa sécurité », avait précisé le gouvernement.

Plusieurs partis politiques, dont le MPP, avaient multiplié les sorties pour affirmer que l’ancien président n’est pas libre et qu’il subissait toujours plusieurs restrictions.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page