Koudougou : Des femmes du CDP réaffirment leur soutien à Eddie Komboïgo

Le dimanche 26 juin 2022 à Koudougou, les femmes du Congrès pour la Démocratie et le progrès (CDP) ont tenu une assemblée générale. En cette période de crise au sein du parti, elles ont réaffirmé leur soutien à Eddie Komboïgo.

Eddie Komboïgo a eu un soutien de taille dans la crise qui l’oppose à certains de ses camarades. En effet, le président du parti a assisté à l’assemblée générale des femmes du CDP. Rencontre au cours de laquelle les femmes du parti ont réaffirmé leur soutien à leur leader.

Le thème de ladite assemblée était, « Femmes du CDP, gardons le cap avec le président Eddie Komboïgo pour un parti fort et conquérant ». Une occasion pour elle de rappeler qu’elles soutiennent l’actuel président du CDP.

« Nous sommes là où se trouve Eddie Komboïgo, nous suivons la vérité, nous voulons ce qui est juste. Nous avançons sereinement avec notre président pour des victoires futures », a laissé entendre, Emma Kabré, chargée de la mobilisation des femmes du CDP.

À propos de la crise, Aboubacar Sanon, vice-président du CDP, estime que certains de ses camarades ne sont pas « sincères » en demandant des bilans des différentes campagnes électorales au président Komboïgo. Il s’érige alors en défenseur du président du CDP.

« Ce sont eux plutôt qui devraient nous rendre des comptes. Qu’est-ce qu’ils ont fait pour éviter à Blaise Compaoré ce qui lui est arrivé en 2014 ? (…) Aux dernières élections couplées, Eddie n’était pas le président de la campagne électorale. C’était l’un d’entre eux. Alors qu’ils nous expliquent pourquoi notre candidat n’a pas gagné les élections et qu’ils viennent faire le bilan de cette campagne », a-t-il dit.

De son côté, Eddie Komboïgo a félicité les femmes pour leur soutien et leur mobilisation. Il se dit persuadé que le CDP est « la première force politique du Burkina Faso ». Il a aussi affirmé que, malgré le travail des détracteurs et des troubles, « le CDP est plus que jamais mobilisé » aujourd’hui derrière sa personne.

« Il nous faut travailler main dans la main pour que la paix revienne au Burkina Faso », a exhorté Eddie Komboïgo en président rassembleur devant les femmes du parti.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page