Burkina Faso : La FAO offre du matériel de lutte antiacridienne au ministère chargé de l’Agriculture

Ce 27 juin 202, les responsables de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont officiellement offert de l’équipement de lutte antiacridienne au ministère en charge de l’Agriculture.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vient en appui au ministère en charge de l’Agriculture contre les criquets pèlerin. En effet, les responsables de cette structure onusienne, par le biais de la Commission de lutte contre les criquets pèlerin dans la région Occidentale (CLCPRO), ont fait don d’équipements de lutte antiacridienne au département dirigé par le ministre Innocent Kiba.

D’un coût global estimé à près de 167 millions de francs CFA, ce matériel est composé de moyens informatiques de communication, de navigation, de surveillance, d’observations scientifiques, de campement, de protection et un véhicule double cabine, selon Dauda Sau, Représentant de la FAO au Burkina Faso. « La FAO a accompagné ces dotations par des sessions de formations sur les techniques de prospection et d’utilisation du matériel », a-t-il ajouté.

« L’Agriculture est cruciale pour le développement de l’Afrique » (Dauda Sau) ©Faso7

Prenant la parole, le ministre en charge de l’Agriculture, Innocent Kiba, a fait savoir que ce matériel sera mobilisé dans le cadre de la surveillance phytosanitaire des exploitations au cours de la campagne agricole en cours.

« Faim zéro » à l’horizon 2030 »

Par ailleurs, le ministre a expliqué que le don reçu est le fruit d’une collaboration entre la FAO et le gouvernement burkinabè, depuis que cette organisation onusienne a annoncé un risque d’invasion acridienne depuis la Corne de l’Afrique. « C’est suite à une alerte qui avait été faite au mois de mars 2020 que la FAO a anticipé afin qu’à travers notre collaboration qui est très fructueuse, de faire en sorte que le pays puisse faire face à cette invasion de criquets pèlerins », a-t-il expliqué.

Notons que ce don est le fruit d’un partenariat entre la FAO, le Royaume-Uni et la Corée du Sud pour la lutte contre les ennemis des cultures et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, d’après Dauda Sau. « L’ Agriculture est cruciale pour le développement de l’Afrique notamment pour le Burkina Faso, mais sa productivité reste faible du fait entre autres des chocs exogènes dont le péril acridien, qui reste pour la FAO une question majeure à laquelle il urge d’adresser des réponses idoines pour réaliser la vision « Faim zéro » à l’horizon 2030 », a-t-il déclaré.

Après avoir accusé réception des équipements en question, le ministre Innocent Kiba a, à son tour, symboliquement légué le matériel aux responsables de la Direction de protection des végétaux et du conditionnement.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page