Burkina Faso : Le « Grand prix Manéga de la paix » décerné à Roch Kabore et Blaise Compaoré à Pô

Dans le cadre de la commémoration de son troisième anniversaire, le Comité de l’Appel de Manéga a procédé ce samedi 25 juin 2022 à Pô, région du Centre-sud, à la remise officielle du « Grand prix Manéga de la paix 2022 » aux différentes personnalités lauréates.

« Le pardon, clé de réconciliation nationale et de paix ». C’est sous ce thème que le troisième anniversaire de l’Appel de Manéga a été célébré. Dans le cadre de cette célébration, onze (11) personnalités burkinabè dont les deux anciens chefs d’Etat, à savoir Blaise Compaoré et Roch Kaboré, ont reçu le « Grand prix Manéga de la paix 2022 ».

Absents à la cérémonie, le prix des deux anciens Chef d’Etat a été remis au Secrétaire général du gouvernement, Jacques Sosthène Dingara.

« Il faut voir ces personnes qui ont géré ce pays à des moments différents, à des moments de crise et de paix aussi. C’est sûr que leur contribution doit pouvoir apporter des solutions. Mais à même temps, on sait que ce sont des leaders politiques et que derrière ces leaders politiques il y a des partisans. Nous constatons aujourd’hui malheureusement des gens qui ne sont pas alignés forcement sur le désir de réconciliation et le désir de paix. Nous pensons que si c’est deux leaders-là se mettent ensemble et passent un appel, le seul et l’unique appel à l’unité, à la réconciliation, je ne vois pas comment leurs partisans refuseraient d’y aller », a déclaré le secrétaire général de l’appel de Manéga.

Parmi les onze (11) personnalités ayant reçu le « Grand prix Manéga de la paix 2022 », figurent entre autres Me Titinga Fréderic Pacéré, l’Emir du Liptako, Po Pe Poa-Puu et Poa Soura.

« Si nous ne mettons pas fin aux conflits… »

Pour Lookman Sawadogo, le « Grand prix Manéga de la paix 2022 » est décerné pour promouvoir des modèles de paix et de réconciliation dans la société. Selon lui, les lauréats, de par leurs comportements et actions ont contribué à engendrer la paix dans la société. « Ceux qui ont été primés, ont eu des expériences différentes de rupture de paix. Ces personnes ont accepté d’adhérer à notre dynamisme qui est de leur donner un prix qui est symbolique. Mais derrière ça, on voit la volonté d’avancer dans leur dynamisme qui est la paix », a expliqué le Secrétaire général du Comité de l’Appel de Manéga.

Après avoir reçu le prix, sa Majesté de Pô, Po Pe Poa-Puu, a tenu à remercier les initiateurs de l’Appel de Manéga. Il a par ailleurs rassuré qu’il s’engagera à promouvoir la paix. « Je m’engage totalement. Je me suis déjà engagé dès le premier jour (…) parce que je crois à l’Appel de Manéga. La réconciliation à mon niveau est déjà en train, elle est en marche. Elle a abouti à plus de 90 % au niveau de Pô », s’est-il réjoui.

Cette même joie a été exprimée par l’Emir de Liptako. Pour lui, les Burkinabè doivent œuvrer pour la paix afin de contribuer à construire le pays. « Si nous ne mettons pas fin aux conflits, ce sont les conflits qui mettront fin à nous tôt ou tard. Il est important que les gens, tout ensembles, œuvrent pour la paix qui n’est pas un vain mot », a-t-il déclaré.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page