Covid-19 au Burkina: Le ministère de la santé échange avec les journalistes sur la digitalisation du processus de Vaccination

Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique a organisé une session de formation sur le processus de digitalisation de la vaccination contre le Covid-19 ce jeudi 16 juin 2022 à Ziniaré. L’objectif poursuivi par ladite rencontre est d’outiller les journalistes sur la gestion du processus de vaccination au Burkina Faso. Et ce, afin de leur permettre de donner la bonne information aux populations.

Depuis le 2 juillet 2021, la vaccination contre le COVID-19 est disponible au « Pays des Hommes intègres » afin de permettre aux populations de se protéger contre cette maladie qui a fait plus de 380 décès au Burkina Faso et environ 7 millions à travers le monde.

Des « échanges ont été francs et fructueux »

Le directeur du système d’information en santé, le Dr Boukary Ouédraogo a expliqué que le but de la session était de montrer le processus dématérialisé mis en place par le ministère en charge de la santé. Selon ses explications dans le processus de digitalisation, il a été mis en place une plateforme de gestion.

À en croire ses propos, l’enregistrement pour un rendez-vous de test, le paiement et la récupération des résultats sont tous faisables en ligne sur la plateforme. Aussi, il a expliqué que le Burkina Faso a développé une application qui permet de lire les informations présentes sur le QR code de la carte de vaccination.

« Cette carte (NDLR la carte de vaccination) est l’une des plus sécurisées (…) certains pays demandent même notre carte », a laissé entendre le Dr Boukary Ouédraogo. Sur la sécurité et la protection des données durant tout ce processus digitalisé, il a expliqué que les données sont gérées au niveau gouvernemental et pour lui, cela réduit les risques.

Cependant, la prise de ces mesures n’a pas fait ralentir ou diminuer le taux de contamination. En effet, selon le ministère de la Santé, « le Burkina Faso continue d’enregistrer de nouveaux cas ». Aussi, les résultats visés avec la vaccination peinent à être atteints au niveau national.

Pourtant, le département en charge de la santé avec l’appui de ses partenaires a rendu la disponibilité des vaccins effective. A titre d’exemple, 5 types de vaccins sont disponibles. Ainsi, environ 4 millions de doses ont été administrées. Le nombre de personnes vaccinées est d’environ 1,55 million. Soit 7,41% de la population totale.

L’interface de la plateforme

Au niveau mondial, ce sont plus de 12 milliards de doses administrées pour un nombre de 7,77 milliards de personnes vaccinées. Revenant sur les tests, Dr Boukary Ouédraogo a indiqué que le test PCR qui coûte 25 000 F CFA est plus fiable que le test TDR qui est gratuit.

Pour une meilleure riposte contre la maladie de Covid-19, une plateforme a été mise en place pour le suivi. Seulement, l’utilisation de cette plateforme est confrontée au problème de disponibilité du matériel adéquat pour permettre aux formations sanitaires de renseigner les données.

À l’issue des travaux, le Dr Boukary Ouédraogo a signifié que les « échanges ont été francs et fructueux ».

En guise d’information, il faut retenir que la digitalisation a débuté, selon les propos du directeur du système d’information en santé, depuis les premiers instants de l’avènement du Covid-19 au Burkina Faso.

Basile SAMA
Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page