6e assemblée générale ordinaire de l’AMP-UEMOA : Awa Nana/Daboya, médiateur du Togo portée à la tête de l’association

Ouverte le 7 juin 2022 à Ouagadougou, la 6e assemblée générale ordinaire de l’Association des Médiateurs des Pays membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africain (AMP-UEMOA), a refermé ses portes ce mercredi 8 juin 2022. Tenue sous le thème, « Le Médiateur de la République à l’épreuve des défis de l’espace UEMOA », ces médiateurs des pays membres de l’UEMOA ont échangé sur plusieurs thématiques en lien avec le bien-être des populations.

La messe est dite pour ce qui concerne la rencontre des médiateurs des pays membres de l’UEMOA en cette soirée du mercredi 8 juin 2022. Pour le médiateur du Burkina Faso, Salimata Sanou/Touré, le rôle des médiateurs est celui d’œuvrer pour le bien-être des populations.

« Les médiateurs de notre espace communautaire œuvrent depuis des années à la consolidation des acquis démocratiques, la promotion de la bonne gouvernance administrative et à l’instauration d’un État de droit », a-t-elle déclaré.

La clôture de cette rencontre a servi de tribune pour le renouvellement du bureau de l’association. Élue pour un mandat de 2 ans, Awa Nana/Daboya, médiateur du Togo, dit prendre fonction au moment où la sous-région vit dans une insécurité particulière.

« Ce nouveau bureau dont j’ai l’insigne honneur et le devoir de conduire, prend la fonction au moment où notre sous-région est touchée par le terrorisme », a-t-elle laissé entendre. Selon ses propos, les crises politiques et institutionnelles viennent aggraver une situation déjà complexe.

À en croire la nouvelle présidente de l’AMP-UEMOA, plusieurs recommandations en lien avec les défis de l’heure ont été formulées. Et ces recommandations seront adressées notamment aux acteurs communautaires et étatiques.

« À la sortie des deux jours de travaux, nous sommes sortis avec d’importantes décisions dont une déclaration sur la situation sécuritaire dans notre sous-région et une autre déclaration sur l’ancrage même de nos institutions qui font face à des crises politiques », a déclaré Awa Nana/Daboya.

En rappel, Awa Nana/Daboya, vient ainsi remplacer Ali Sirfi Maiga, médiateur de la République du Niger et président sortant de l’AMP-UEMOA durant 4 ans.

Estelle GUIRA (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page