Faso music awards : Rendez-vous du 19 au 21 mai 2022 pour la 9ème édition

Le comité d’organisation des Faso music awards (FAMA) a rencontré les hommes de médias ce vendredi 13 mai 2022. Il s’est agit pour eux de communiquer sur les axes majeurs de la 9e  édition prévue se tenir du 19 au 21 mai 2022 à Ouagadougou.

C’est sous le thème : « Industries culturelles, futur moteur de la croissance en Afrique » que se tiendra la 9e  édition des Faso music awards du 19 au 21 mai 2022 à Ouagadougou. De ce fait, la rencontre de ce 13 mai 2022 avec les journalistes, consistait à donner les grandes lignes et surtout la liste définitive des différents nominés de cette présente édition.

Pour le coordonnateur général des FAMA, Youssef Ouédraogo, cette cérémonie consiste  à distinguer des professionnels de la filière musique. Elle  se veut être une vitrine de promotion des métiers de la musique (manager, promoteur de spectacle, producteur, éditeur, graphiste).

Un panel et la cérémonie de remise des trophées sont les deux axes de la 9e édition des FAMA. « C’est une cérémonie au cours de laquelle nous allons remettre des trophées aux acteurs culturels qui se sont distingués par leur travail pour l’année écoulée. Évidemment dans cette cérémonie, il aura la prestation des artistes évoluant aussi dans l’humour et un défilé de mode », a soutenu Youssef Ouédraogo.

Comme innovations de cette année, il y aura l’arrivée de l’artiste marocain Ahmed Sultan, la délocalisation de l’activité à l’hôtel Lancaster Ouaga 2000 et le partenariat  avec le village de basga où les lauréats de cette édition pourront prester. Par ailleurs, on note l’annulation du « Le FAMA OFF » cette année.

Les prix qui seront décernés à cette 9e édition sont entre autres, celui du producteur phonographique, le manager de l’année, l’arrangeur de l’année, l’artiste de l’année, le chroniqueur culturel de l’année et l’album de l’année. Il faut noter que pour le prix FAMA de l’année, trois grosses pointures de la culture burkinabè sont en lice. Il s’agit d’Aristide Tarnagda, d’Eliezer Oubda et de Serge Aimé Coulibaly.

Notons que les FAMA ont été lancés en 2014 à Ouagadougou sous l’égide de l’association des journalistes et communicateurs pour la culture.

Joël THIOMBIANO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page