Dossier Inata : 13 personnes entendues en qualité de témoins

Le Parquet du Procureur militaire a indiqué, ce jeudi 12 mai 2022 via un communiqué, que le dossier Inata suit son cours au Cabinet du Juge d’instruction saisi pour caractériser les faits et déterminer X.

L’instruction du dossier ministère public conte X ouvert suite au rapport d’enquête administrative sur l’attaque du détachement de la Gendarmerie à Inata, appelé dossier Inata est en cours dans le Cabinet du Juge d’instruction saisi pour caractériser les faits et déterminer X et les éventuelles responsables sur le plan pénal, peut-on lire dans un communiqué du Parquet militaire dont Faso7 a eu copie.

A la date du 11 mai 2022, « 13 personnes ont été entendues en qualités de témoins, pour des faits susceptibles d’être qualifiés de mise en danger de la vie d’autrui, abstention de porter secours à des personnes en péril, refus d’obéissance ou tous autres infractions que l’instruction viendrait à découvrir », a fait savoir le procureur militaire, Pascaline Zoungrana.

Dans un communiqué datant du 24 février 2022, le  Procureur militaire près le Tribunal militaire de Ouagadougou avait expliqué que des poursuites contre X ont été initiées pour plusieurs infractions.

Il s’agit de la « mise en danger de la personne d’autrui, de l’abstention de porter assistance à une personne en péril, du refus d’obéissance et toutes autres infractions ».

En rappel, 57 gendarmes avaient trouvé la mort le 14 novembre 2021 lors de l’attaque du détachement militaire d’Inata (dans la province du Soum). Suite à ce drame, des informations faisant état d’un problème de ravitaillement des soldats en vivres ont été soulevées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page