Burkina Faso : 72,8 milliards de F CFA pour sauver la filière coton des effets du conflit ukrainien

Ce vendredi 6 mai 2022, le ministre en charge du Commerce, Abdoulaye Tall, a informé que le gouvernement de Transition va subventionner les prix des engrais afin de soulager les producteurs de coton qui font face à la flambée des prix du fait de la crise ukrainienne. C’était à sa sortie du Conseil des ministres.

La Russie est le premier pays exportateur d’engrais au monde. Du fait de la guerre contre l’Ukraine, les activités commerciales avec le pays sont devenues presque impossibles. Et comme conséquence pour les agriculteurs burkinabè, l’on assiste à une flambée des prix des engrais sur le marché.

« Pour la campagne agricole 2021-2022, les engrais en provenance de la Russie représentent 17 % des engrais utilisés par nos cotonculteurs », a fait savoir le ministre Abdoulaye Tall.

A en croire le ministre, la flambée des prix est très significative pour certaines catégories de produit. « Les prix ont flambé. Pour certaines catégories, les prix ont pratiquement triplé », a-t-il déploré.

Afin de venir en aide aux cotonculteurs, le gouvernement burkinabè a entrepris des actions de subvention, selon le Chef du département du commerce.

« Hors subvention, le prix du MPK 50 Kg serait à environ 35000 F CFA ; le gouvernement a décidé de le subventionner pour que le sac soit vendu aux cotonculteurs à crédit à 16 000 F CFA.

Le prix de l’urée 50 Kg serait vendu à plus de 37 000 FCFA sans subvention ; le gouvernement a décidé également de le subventionner pour qu’il soit vendu à crédit à nos cotonculteurs à 16 000 F CFA.

Le prix du traitement à l’insecticide classique pour 1 hectare serait en gros 6000 F CFA et le gouvernement a décidé de le subventionner pour que ce traitement soit vendu à 3 800 F CFA.

Enfin, l’insecticide de spécialité, est subventionné pour que le traitement à l’hectare soit effectué à 7000 F CFA », a fait savoir le ministre Abdoulaye Tall.

Ces mesures de subvention vont coûter 72,8 milliards F CFA au gouvernement, pour la seule campagne agricole 2022-2023. Elles ont pour objectif fondamental d’aider les producteurs de coton à produire davantage afin de booster l’économie nationale.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Bien-sûr que les ignorants en la matière qui ne prennent pas le soin de comprendre pourquoi les gouvernements successifs ont et continuent de subventionner cette filière. La raison est toute simple. Nos cotonculteurs Burkinabè sont également les plus grands producteurs de céréales au Faso ils mettent sur le marché plus de 95% du céréales. L’avantage de subventionner est que c’est le coton qui n est acheté que par trois sociétés au Burkina qui paie les charges de l’engrais et procure en même temps plus de cinquante milliards aux producteurs. Toutes les autres tentatives en dehors du coton pour subventionner les intrants aux paysans a crédit ont été tous vouées à l’échec car après la production les paysans vendent le fruit de leur récolte sur le marché et refusent de payer les crédits contractés pour la production.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page