Organisation des examens et concours scolaires 2022 : Le MENAPLN échange avec les acteurs concernés

Le Ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationale (MENAPLN) a organisé une rencontre d’échanges sur la réalisation des infrastructures du Projet d’Amélioration de l’accès et de la Qualité de l’Education (PAAQE) et sur la préparation des examens et concours scolaires session 2022. Cette rencontre qui se déroule ce jeudi 5 mai 2022 à Ouagadougou a réuni les Techniciens du Ministère en charge l’Education nationale, les responsables des structures déconcentrées, les Gouverneurs des régions, en présence du Ministre Wendkouni Joël Lionel Bilgo.

La rencontre de ce jeudi 5 mai 2022 a consisté à recueillir des solutions auprès des participants sur les conditions de déroulement des examens et concours et la réalisation des infrastructures scolaires dans les régions touchées par les attaques terroristes. « Nous sommes ici aujourd’hui avec l’ensemble des Gouverneurs, également des Techniciens du Ministère de l’Education nationale afin d’échanger et de mettre en examen la réalisation des examens et concours scolaires pour l’année 2022. Vous savez très bien que ça se déroule sur toute l’étendue du territoire et que nous sommes frappés par une insécurité grandissante, il était de bon ton pour nous de rencontrer les Gouverneurs, de voir avec eux comment est-ce qu’on peut faire en sorte que les examens se passent très bien », a expliqué le Ministre Lionel Bilgo. Il a aussi fait savoir que des réflexions sur des stratégies de sécurisation des examens seront abordées afin de permettre à l’ensemble des candidats d’y prendre part.

La réalisation des infrastructures scolaires dans les régions sous le joug de l’insécurité a été également au centre des échanges. « Il s’agit justement de la réalisation des infrastructures scolaires dans les régions qui sont frappées par une insécurité grandissante. Il s’agit pour nous d’examiner ces questions-là, de trouver des solutions afin de pouvoir poursuivre nos travaux et doter le Burkina Faso d’infrastructures de qualités pour le système éducatif », a poursuivi le premier responsable du MENAPLN.

A en croire le ministre, les difficultés qui entravent la réalisation des infrastructures sont uniquement d’ordre sécuritaire. « Aujourd’hui, pour ce qui est du PAAQE accompagné par la Banque mondiale, il s’agit exclusivement de l’insécurité. Vous avez des localités là où effectivement les entrepreneurs par exemple ne peuvent pas avoir accès, ne peuvent pas aller réaliser les travaux », a-t-il déploré.

En plus de la réalisation des infrastructures, Lionel Bilgo a décrit la situation des élèves déplacés. « La question du traitement de l’éducation en situation d’urgence ou en tout cas des élèves frappés par l’insécurité n’a pas débuté aujourd’hui. Je vous fais remarquer que le Ministère de l’Education nationale a mis en place un système qui permet d’accueillir, de recevoir les élèves en classe d’examens. Nous avons également enregistré beaucoup d’élèves qui n’avaient pas de documents parce que leur zone a été frappée par l’insécurité, ils ont pris leurs bagages, ils ont quitté leurs localités, ils n’ont pas pu avoir l’acte de naissance avec eux. Nous avons quand-même enregistré ces élèves-là et nous poursuivons justement la reconstitution de leurs documents pour plus tard. Certains aussi n’avaient pas les moyens pour faire l’inscription. Nous avons également mis en place un système d’urgence permettant de prendre en compte tous ces élèves-là. Donc c’est un travail de longue haleine qui n’a pas débuté aujourd’hui », a rassuré le Ministre Bilgo.

Elisé SOME

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page