Médias au Burkina : L’ISTIC et le CSC nouent un partenariat «gagnant-gagnant»

L’Institut des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ISTIC) et le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) ont matérialisé ce mercredi  27 avril 2022 une convention entre les deux structures. Un acte qui marque et scelle les bonnes relations qui existent.

Creuset du journalisme et de la communication, l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ISTIC) a matérialisé un partenariat avec l’instance de régulation de l’information et de la communication dans les médias. Ledit accord vise à donner un coup de pouce aux stagiaires de l’institut dans leurs recherches et leurs soutenances. Selon le vice-président du CSC, Abdoul Aziz Bamogo, cette convention est l’aboutissement d’un long travail.

 « L’intérêt pour nous en tant que régulateur, c’est que ça va nous aider à mieux connaitre la dynamique du secteur des médias et de la communication au Burkina Faso et savoir quand des problèmes éventuellement peuvent se poser. Cette convention va nous permettre également, de mieux maitriser les secteurs des médias et d’éviter, en amont, toute forme de manquement », a-t-il dit.

Pour une durée de 5 ans, cette convention vient en renforcement aux partenariats de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication dans la dynamique de positionnement des étudiants en stage pratique selon les propos du directeur général de l’ISTIC, Zoumana Traoré.

Photos de famille à la sortie de la signature de la convention – © Faso7

 « C’est essentiel pour l’ISTIC d’avoir une convention avec une structure comme le CSC. En termes de placement des étudiants en stage, le plus souvent, nous avons des difficultés. Donc, c’est un plus pour nous car ça va permettre aux étudiants ayant des thèmes en lien avec la régulation ou avec certaines structures, de produire de bons rapports à la fin de leurs recherches ou stages », a-t-il laissé entendre.

En plus de ces avantages pour les étudiants stagiaires, le directeur général de l’ISTIC relève que la présente convention offre également la possibilité d’avoir des recherches axées sur la régulation des médias. C’est donc un partenariat « gagnant-gagnant » qui est ainsi né car il permettra de donner de la visibilité également au CSC, selon son vice-président.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page