Burkina Faso : La libération de Roch Kaboré « n’est pas totale », selon le MPP

Ceci est une déclaration du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), ancien parti au pouvoir, sur les conditions de la libération de l’ancien président du Faso Roch Kaboré.

Le mercredi 06 avril 2022, par un communiqué du Gouvernement, nous avons été informés de la libération du Président Roch Marc Christian KABORE qui a rejoint son domicile privé tout en précisant que des mesures sont prises pour garantir sa sécurité.

Le MPP se félicite de cette décision et exprime sa gratitude à tous ceux et toutes celles tant au niveau national qu’au niveau international qui se sont mobilisés pour sa libération.

Cependant, des constats que nous faisons, cette libération n’est pas totale dans la mesure où le Président subit toujours des restrictions de liberté.

En conséquence, nous lançons un appel aux autorités de la transition à accéder aux différentes requêtes exigeant la libération sans condition du Président Roch Marc Christian KABORE.

La Direction politique nationale rassure l’ensemble de nos militants que nous suivons avec beaucoup d’attention et de préoccupation ce dossier.

Démocratie – Egalité – Progrès

Ouagadougou, le 07 avril 2022

                                                                                                                                                          
Secrétariat à l’Information
et à la Communication

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page