[Direct] – La réaction du Burkina Faso suite aux injonctions de la CEDEAO

A Accra le 25 mars 2022, la CEDEAO a exigé du Burkina Faso, entre autres, la finalisation d’un chronogramme « acceptable » de la Transition au plus tard le 25 avril 2022. L’institution sous régionale avait émis des « préoccupations » à propos de « la durée de la période de Transition fixée à 36 mois ». Ce jeudi 31 mars 2022, la Transition burkinabè a donné sa réponse. Suivez le direct avec le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo.

Lire ➡️ Transition au Burkina Faso : La CEDEAO exige un chronogramme «acceptable» dans un mois

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page