Burkina Faso : Désire Guinko exige «la libération sans conditions et sans délai» de Roch Kaboré

Le mouvement dénommé «Alliance citoyenne pour la libération de Roch Marc Christian Kaboré» a animé une conférence de presse le mercredi 30 mars 2022 à Ouagadougou. Selon le président de l’alliance, Désire Guinko, le mouvement ne vise que «la libération sans conditions et sans délai de l’ex président Kaboré».

Retenu depuis le 24 janvier 2022 suite au coup d’Etat du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), Roch Kaboré est toujours gardé par les hommes de l’actuel président, Sandaogo Damiba.

C’est pourquoi l’ancien chargé de mission de l’ex président, Désire Guinko, président de l’alliance, a exigé la libération de son ex-patron. Selon ses propos, la détention de Roch Kaboré est « arbitraire et sans motif ». Pour lui, Roch Kaboré n’ayant pas de contentieux avec la justice doit être libéré.

« La libération du Président Kaboré est un impératif et cela n’est point négociable au regard des risques énormes qui pèsent sur son intégrité physique et morale », a-t-il indiqué. Allant plus loin, il a signifié que l’ex-président a œuvré pour la défense et la libération de ce pays des mains des terroristes et ce, à travers une augmentation considérablement du budget de l’armée.

« L’armée qui n’arrivait pas à éponger son budget ; ce qui veut dire que ce n’était pas un problème financier. Les gens ont travaillé à justement saboter l’action du Président Roch Kaboré au niveau de la sécurité et de la défense », a affirmé Désire Guinko.

Selon les dires de Désire Guinko, si dans les prochains jours l’ex président Rock Kaboré n’est pas libéré, l’alliance entend mener des actions concrètes sur le terrain afin d’exiger sa libération.

Estelle Guira (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page