Burkina Faso : Abdoul Karim Sango suggère la fermeture de tous les sites d’orpaillage

Ceci est une contribution du Pr Abdoul Karim Sango, à la suite du drame de Gongombiro dans la commune de Gbomblora. Plus de 60 personnes ont trouvé la mort après une explosion.

Plus d’une cinquantaine de personnes ont perdu la vie dans des conditions atroces sur un site d’orpaillage dans la région du Sud-ouest! Il faut craindre que le vrai bilan ne soit largement au-dessus de ce qui est annoncé sans oublier les nombreux blessés. Paix à leur âme ! Meilleure santé aux blessés!

Jusqu’à quand allons-nous assister impuissant à ce que je considère comme un des plus grands désastres à caractère écologique, social, économique et culturel de notre pays?

Après l’attaque terroriste de Solhan, on avait établi les liens entre financement du terrorisme et orpaillage. Ce qui avait permis de fermer le site de Solhan même si ce lien était connu depuis longtemps.

Au-delà de l’émotion qui nous habite et nous étreint en ce moment, il y a lieu de régler la question avec des mesures plus structurelles permettant de mitiger les conséquences désastreuses de ce phénomène. Ce n’est pas faute d’aimer l’argent que dans beaucoup de nos coutumes, l’activité de l’or était quasi interdite. Elle avait une dimension quasi mystique.

En attendant une réflexion plus globale si celle-ci n’existe pas déjà, je suggère la fermeture de tous les sites d’orpaillage sur l’ensemble du territoire. La mesure peut paraître radicale aux yeux de ceux qui en font un business.

Mais comme aime dire le prof Bado, on ne peut pas soigner une plaie puante avec juste du mercurochrome. Il faudra à moyen terme, mettre en place des coopératives au niveau local pour organiser progressivement le secteur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page