Musique : Afrik Kid’Z à la conquête du Burkina Faso

Chapi, Amedo et Carter sont Afrik Kid’Z. Ils se sont connus, se sont appréciés, et ont décidé de faire carrière. Ensemble, ils forment Afrik Kid’Z. Un groupe de musique qui fait dans le R&B, le Rap, l’Afro Beat, le Dance All. Le 11 février 2022, Afrik Kid’Z ira à la conquête du Burkina à travers leur premier album intitulé «Le Rêve du 5». En prélude à la sortie de cet album, Faso7 est allé à la rencontre de ces jeunes artistes. Au menu des échanges, leur carrière et leur album qui va bientôt sortir.

Faso7 : Pourquoi Afrik Kid’Z ?

Afrik Kid’Z : On dira que Afrik Kid’Z, ce sont les enfants de l’Afrique. Nous considérons que l’Afrique, c’est une mère et nous sommes des enfants. Quel que soit notre âge, nous resterons des enfants de l’Afrique, nous resterons un produit pur Africain. Quel que soit où nous irons, peu importe le lieu, en Europe, en Asie, en Amérique, qu’il sache qu’il y a vraiment de la graine en Afrique quoi. On veut en fait garder cela. Voilà pourquoi Afrik Kid’Z.

Faso7 : Qui sont les membres d’Afrik Kid’Z ?

Afrik Kid’Z : Dans la Team Afrik Kid’Z, il y a Chapi Afrik Kid’Z, Carter Afrik Kid’Z, et Amedo Afrik Kid’Z.

Faso7 : Menez-vous d’autres activités en plus de la musique ?

Afrik Kid’Z : Oui, les études et le cinéma. Ce sont nos passions ausi en plus de la musique.

Faso7 : Comment s’est faite votre rencontre ?

Afrik Kid’Z : Comme on le disait tout de suite, notre passion, c’est le cinéma. En plus d’être des passionnés de musique, on est passionné de cinéma. C’est sur un plateau de tournage qu’on s’est connu. Le plateau de tournage de la série « Stop Corruption » de feu Missa Hebié, paix à son âme, et c’est partie de là. Souvent, quand on avait des pauses, on  commencé à faire des freestyles. Du coup, on a pensé et réfléchi à comment on pourrait se mettre ensemble, marcher ensemble et c’est partie de là. Afrik Kid’Z est né.

Faso7 : Comment définirez-vous votre style musical ?

Afrik Kid’Z : On peut dire que c’est du Rap. On chante aussi, mais on fait du Rap, et de la musique urbaine.

Faso7 : Le premier album sort le 11 février prochain. Quels sont vos sentiments à cet instant ?

Afrik Kid’Z : Nous stressons. Nous stressons à fond. On stresse carrément. Nous ne savons pas comment est-ce que cela va se passer. On pèse le positif et le négatif. Imaginons l’album sort et c’est un échec. Ça fait très très peur.

Faso7 : Combien de temps avez-vous mis pour finaliser l’album ?

Afrik Kid’Z : Nous avons mis pratiquement deux (02) ans pour finaliser l’album.

Faso7 : Et quel a été le processus ?

Afrik Kid’Z : On a essayé d’enregistrer beaucoup de chansons. Puis, on a essayé de tamiser au fil du temps. Ce n’était pas facile. Nous avons mis un single sur le marché, le titre «Marié» pour voir comment est-ce que le public va l’accueillir, ce qu’il va donner. On a vu que le public l’a bien pris. L’album a été un long processus. Maintenant, on est arrivé à terme et c’est stressant.

Faso7 : Dites-nous un peu plus sur l’Album…

Afrik Kid’Z : Le titre de l’album c’est « le Rêve du Saint » et est composé de 10 titres. Dans l’album, on peut retrouver de l’Afro Beat, du Rap, Afro Trap, du Dance All. L’album est un bon cocktail.

Faso7 : Qu’est-ce que vous faites de différents par rapport aux autres artistes ?

Afrik Kid’Z : Déjà, nous pouvons dire que nous sommes fous à la limite. On ne cherche pas pour écrire un texte. On ne force pas. On est ensemble, on met notre truc et l’inspiration vient tout seul. Souvent, nous pouvons décider chacun d’écrire son texte de son côté et quand on se retrouve, c’est comme si nous l’avons écrit ensemble.

Nous faisons beaucoup de recherches sur Google, sur YouTube et on essaie de voir comment les autres groupes fonctionnent, comment ils travaillent. On a voulu vraiment marquer la différence. Pour ceux qui vont écouter l’Album du groupe Afrik Kid’Z, comment on chante, comment on passe de Carter à Chapi, comment on passe de Chapi à Amedo, de Amedo à Carter, vous allez vraiment voir la différence par rapport aux autres.

Faso7 : Qu’elles sont vos attentes ?

Afrik Kid’Z : Voyage, Voyage, Voyage et Voyage. Faire le tour du monde, aller au-delà des frontières.

Faso7 : Qui sont les artistes qui vous inspirent ?

  • Amedo : Moi, c’est Cris Brown qui m’inspire. Depuis l’enfance, c’est Cris Brown qui m’inspire.
  • Carter : Moi, c’est Triple Xxx Temptation.
  • Chapi : Moi, c’est Maître Gim’s qui m’inspire, parce que c’est vraiment un artiste qui a de la voix. Il peut faire beaucoup de choses. C’est une inspiration pour moi

Faso7 : Afrik Kid’Z est-il dans

l’auto-production ?

Afrik Kid’Z : On a un producteur. Un très grand producteur qui nous accompagne. Un homme au grand cœur. Il nous supporte depuis le début, il est à fond avec nous. Il n’y a pas de deux comme lui. Il s’agit de Monsieur Donald Simporé.

Faso7 : Quel est le meilleur souvenir musical d’Afrik Kid’Z ?

  • Amedo Afrik Kid’Z: Mon meilleur souvenir, c’est quand j’ai regardé mon Papa qui écoute mes mélodies. Moi, c’est cela qui me reste en tête.
  • Carter Afrik Kid’Z: Moi, c’est souvent quand on est assis au QG, il y a notre bonne musique qui sonne et que les potes sont enjaillés. Moi, c’est mon plus beau souvenir.
  • Chapi Afrik Kid’Z : Mon meilleur souvenir, c’est quand j’ai fait pleurer ma maman quand elle a vu mon clip passer à la télé. Ce jour-là, je lui ai rien dit par rapport à cela. Quand elle a vu cela, elle a crié Waouh ! Elle ne s’entendait pas à cela. Et cela m’a marqué.

Faso7 : Un mot à l’endroit des Burkinabè qui vivent des moments difficiles en ce moment du fait de l’insécurité

Afrik Kid’Z : Le maître mot, c’est de rester toujours soudé. Individuellement, ça ne va pas être facile de s’en sortir. C’est ensemble qu’on ferra un bon combat.

Faso7 : Et à vos fans fans ?

Afrik Kid’Z : On aimerait dire, pour ceux qui connaissent Afrik Kid’Z, de toujours être là et de continuer le soutien parce qu’ils seront surpris par l’album. Pour ceux qui ne nous connaissent pas, c’est l’occasion de venir nous découvrir.

Ismaël Saydou GANAME (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page