Des Burkinabè vivant aux Etats-Unis volent au secours de la famille de Ladji Yoro

La diaspora burkinabè résidant aux Etats-Unis a fait un don symbolique de deux millions de francs CFA à la famille du feu Soumaila Ganamé dit Ladji Yoro, ce mardi 1er  février 2022, à Ouagadougou.

Touchée par l’appel des dirigeants à contribuer à l’effort de guerre au Burkina Faso, la diaspora burkinabè résident aux Etats-Unis n’a plus attendu un second appel. La délégation conduite par Hyppolite Guiguemdé, à travers ce don, veut également participer à l’effort de guerre à sa manière.

Ainsi, par l’intermédiaire de Bassolma Bazié, les bienfaiteurs ont fait un don de deux millions de francs CFA à la famille de Ladji Yoro, du nom de ce célèbre Volontaire pour la défense de la patrie (VDP) tué le 23 décembre 2021 lors d’une attaque terroriste.

Selon le représentant des bienfaiteurs, ce don était une nécessité. Loin du pays, il a déclaré qu’ils partageaient les souffrances du peuple. « C’est un geste que nous avons posé pour appeler le reste de la diaspora et de tous les Burkinabè à mettre la main dans la patte pour qu’ensemble, nous accompagnons les autorités et tous ceux qui luttent pour la sécurité afin que nous puissions, un jour, revivre cette liberté que nous avons tant voulu vivre », a-t-il indiqué.

Tout en saluant le choix de sa personnalité pour recevoir et transmettre le don aux bénéficiaires, Bassolma Bazié a appelé les Burkinabè à s’imposer au quotidien une conduite de respect des valeurs et du sacrifice. Tout  en rappelant qu’on n’a pas besoin d’avoir des millions pour faire un don, il a appelé les Burkinabè à faire preuve de bonnes volontés.

« Combien sont-ils ces Burkinabè, peut-être qui sont en dehors des contrées, qui ont un minimum de contribution à donner ? Mais de par la mauvaise qualité de la gouvernance, ils ont peur de mettre la main dans la poche. On ne va pas mettre la main dans la poche, donner notre sueur, pour que ce soit utilisé dans le djandjoba, dans des parrainages, dans du super flux. Pourtant, il y a quelque chose de fondamentale à faire. Donc, voilà pourquoi on doit élargir le champ de mentalité pour que ce patriote ait confiance à envoyer leurs sueurs pour la construction de la nation », a souligné Bassolma Bazié.

Ouarma  Boukary, assistant de la famille de Ladji Yoro a quant à lui salué l’acte de ces donateurs qu’il a qualifié de «Yoroïsme». « Par cet acte, les donateurs viennent de projeter la lutte de Yoro en un seul coup », a-t-il laissé entendre. Pour lui, il n’y a pas d’autres moyens de rendre honneur à un guerrier qu’en continuant la lutte de Ladji Yoro. Et cette lutte, selon lui, passe par multiples formes.

Le donateur a appelé les autres bonnes volontés à emprunter leurs pas afin de mieux lutter contre cette crise sécuritaire au Burkina Faso.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page