Fada N’gourma : Boureïma Thiombiano vole à la rescousse des Personnes déplacées internes

Boureïma Thiombiano, Directeur général du Centre de gestion des cités (CEGECI), a remis des vivres aux déplacés internes de la ville de Fada N’gourma ce mardi 28 décembre 2021.

Après une campagne de don de sang menée le 20 décembre 2021, Boureïma Thiombiano, une fois de plus, a apporté son soutien aux Personnes déplacées internes de la ville de Fada N’gourma. Inspiré par l’appel du président du Faso Roch Kaboré et du président de l’UNIR/MPS, Bénéwendé Sankara, invitant les Burkinabè à poser des actes pour soulager les populations déplacées, le fils de la localité a remis un don de 20 tonnes de vivres.

Ce don est composé de 200 sacs de riz de 50 kg, de 187 sacs de maïs de 25 kg, de 213 sacs de haricot de 25 kg, de 100 bidons d’huile de 3 litres, de 100 cartons de savons et de 100 couvertures.

Boureïma Thiombiano a rassuré que ce don ne sera pas le dernier

Selon Boureïma Thiombiano, le directeur général du Centre de gestion des cités (CEGECI), ce geste est une question de compassion et est l’initiative d’un fils de la localité qui est aussi marqué par ce qui se passe dans sa région.

« Depuis que le terrorisme s’est installé dans la région de l’Est, nous avons un flux massif des populations des différentes contrées vers la ville de Fada à la recherche de sécurité. La plupart de ses personnes sont dans une situation de précarité. Difficilement logées, difficilement nourries et donc ça interpelle nous fils et filles de la région à voir comment faire pour pouvoir venir en aide à ces populations en détresse », a-t-il laissé entendre.

Aussi, il a promis réitérer cette initiative. « Nous n’allons pas rester là. À travers notre opération de don de sang, nous allons continuer à les soutenir. Si nous ne pouvons pas aller au champ de bataille avec nos soldats, nous pouvons au moins apporter soit notre sang, soit nos biens, soit notre argent pour participer à cet effort de guerre », a dit le donateur.

Par ailleurs, il a invité les populations à se donner la main pour bâtir la région et à dénoncer « les ennemis du peuple ».

Les Personnes déplacées internes de Fada N’Gourma ont accueilli le geste du jour avec joie

Aminata Zongo la représentante des Personnes déplacées internes, a salué l’apport des vivres. Mais elle a souhaité une bonne répartition des biens et une meilleure accessibilité à l’eau. « C’est vrai que nous avons des accompagnements en matière de vivres, mais nous souffrons pour avoir de l’eau, et  le logement », a-t-elle indiqué. En sus, elle a plaidé pour le retour des Personnes déplacées dans leurs localités.

Boukary Sana, le préfet du département de Fada N’gourma, en félicitant ce don, a appelé à plus de solidarité à l’endroit des Personnes déplacées internes. Aussi, il a rassuré que ces dons iront au plus démunis. « Je m’impliquerai moi-même, à ce que ces vivres-là aillent aux vrais bénéficiaires », a-t-il précisé.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page