Burkina Faso : Le Mouvement Sunnite prie pour la paix

Du 24 au 31 décembre 2021, dans toutes les mosquées du territoire national, le Bureau national (BN) du Mouvement sunnite du Burkina Faso, sous la supervision et l’orientation du Conseil des oulémas et des sages (COS), a instruit la pratique de l’invocation du kounout (invocation spéciale).

Le kounout a débuté le 24 décembre 2021 par la prière du vendredi. Il sera pratiqué dans toutes les prières quotidiennes jusqu’au 31 décembre 2021 au regard « des grandes épreuves » que traverse le pays, selon une note du Bureau national du Mouvement Sunnite du Burkina Faso.

Tous les imams devront prendre des dispositions à cet effet, pour le respect de cette disposition, insiste le Coordinateur du COS, le Dr Mohammed Ishak Kindo, dans la circulaire. En sus de la pratique de l’invocation du kounout, le Mouvement Sunnite a lancé une opération de collecte de dons pour les Personnes déplacées internes (PDI).

Dans un de ses messages, un des leaders de cette communauté, le Dr Ahmad Sawadogo a appelé les Burkinabè à la prière face aux multiples attaques que le pays connait et à bannir le vol, l’injustice, et la stigmatisation.

Tout en saluant les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) pour leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme, pour le Dr Sawadogo, la riposte militaire n’est pas la seule solution contre l’hydre terroriste.

« La solution n’est pas que militaire. Certains disent qu’il faut des armes, des avions de combat, faire des partenariats avec la Russie, la Chine, le Groupe Wagner. Il y a beaucoup de propositions. Mais ce que nous allons dire, ce qui est le plus important, c’est la crainte de Dieu. Sur cette terre, si nous suivons la parole de Dieu, nous vivrons dans la paix », a indiqué le Dr Ahmad Sawadogo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page