Manifestation du 27 novembre : 10 à 24 mois de prison requis contre Hervé Ouattara et compagnie

Le parquet a requis 10 à 24 mois de prison ferme contre cinq prévenus accusés d’avoir organisé une manifestation illicite le 27 novembre 2021 à Ouagadougou.

Hervé Ouattara, Mamadou Drabo, Karim Abdoul Bagayan, Marcel Tankoano et Adama Tiendrébogo sont poursuivis pour  organisation de manifestation illicite ayant entrainé la destruction des biens publics et privés.

Le parquet a requis entre 12, 12, 18 et 24 mois de prison ferme contre eux et une amende d’un million de  FCFA, rapporte l’Agence d’information du Burkina Faso (AIB).

Le ministère public leur reproche d’avoir organisé la manifestation du 27 novembre sans l’autorisation des autorités et qui a occasionné des actes de  vandalisme. Les prévenus, quant à eux, ont rétorqué qu’ils ont été confrontés au refus de la mairie de recevoir leur demande sous prétexte qu’elle n’avait pas été introduite dans les délais et sans l’identité des organisateurs, toujours selon l’AIB.

La défense des accusés a demandé la relaxation des clients pour infraction non constituée car les manifestants n’ont pas pu se rassembler à la Place de la nation et il n’y a pas de preuves que les actes de vandalisme sont du fait des prévenus.

Le délibéré a été fixé au 22 décembre 2021.

A noter que les manifestants du 27 novembre 2021 ont dit soutenir les forces de défense et de sécurité en lutte contre le terrorisme et réclamer la démission du Chef de l’Etat Roch Kaboré.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page