Burkina Faso : L’ONASER forme 100 journalistes sur la sécurité routière

L’Office National de la Sécurité Routière (ONASER) offre une formation sur le renforcement de capacités en matière de sécurité routière, au profit de 100 journalistes. Cette activité est prévue pour se tenir du 7 au 9 novembre 2021 dans la ville de Koudougou.

Les 100 bénéficiaires de cette formation sont des journalistes venus de la région du Centre et du Centre-Ouest. Selon Adama Kouraogo, Directeur général de l’Office National de la Sécurité Routière (ONASER), l’objectif global est de contribuer à l’amélioration de la sécurité routière par l’implication des acteurs de média.

« De manière plus précise, l’atelier vise entre autres à permettre aux participants de maîtriser les concepts fondamentaux de la sécurité routière, présenter aux participants la situation de la sécurité routière au Burkina Faso, renforcer les connaissances de base des participants au Code de la route pour promouvoir les bonnes pratiques en matière de sécurité routière », a-t-il détaillé par rapport à ces trois (3) jours de formation.

Il est prévu par les initiateurs que les participants vont suivre des communications portant sur la présentation de l’ONASER, la problématique des accidents de la circulation routière, les concepts de sécurité routière, la présentation du document national de sécurité routière, le cadre institutionnel de la sécurité routière et sur les bonnes pratiques en matière de sécurité routière.

12 439 accidents au premier trimestre 2021

Durant le premier semestre 2021, l’ONASER a répertorié 12 439 accidents de la route dont 7 879 blessés et 706 cas de décès. Compte tenu des vies arrachées du fait de l’insécurité routière, le Directeur général de l’ONASER a déploré le fait que la question de « la sécurité routière n’émeuve pas autant qu’il le faille ». 

Pour pallier cela, l’ONASER, dans le cadre de ses attributions, fait la promotion du changement de comportement en matière de sécurité routière à travers l’éducation, l’information et la communication. « Nous ne pouvons gagner la lutte de l’insécurité routière qu’en impliquant toutes les couches sociaux économiques dans la lutte et en première ligue, les hommes de média (…) afin qu’ils soient de véritables ambassadeurs de la sécurité routière  », a indiqué Adama Kouraogo.

En rappel l’attribution principale de l’ONASER est la promotion de la sécurité routière. A celle-ci, s’ajoutent deux attributions secondaires, notamment la contribution à l’amélioration des conditions d’exploitation du réseau routier et l’amélioration de la sécurité du trafic routier.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité