Musique : Tehé-Yérô sort un troisième album baptisé « Gandaa »

L’artiste chanteuse Tehé-Yérô ou la reine du Gandaa a organisé un concert dédicace ce dimanche 07 novembre 2021 à Ouagadougou à l’occasion de la sortie de son maxi intitulé « Gandaa ».

L’artiste Tehé-Yérô a mis son troisième album sur le marché de la musique. Il est intitulé « Ganda ». Dans cette nouvelle production, elle aborde des questions d’actualité du Burkina Faso. En effet, en ces temps d’attaques terroristes répétées contre le pays, elle appelle au sursaut patriotique,  à l’unité,  à l’héroïsme et au don de soi.

Selon l’artiste, cet appel se repose sur le concept « Gandaa » (ndlr : mot provenant de la langue dagara). Pour elle, ce concept est composé de l’expression « Gandaa », inspirée des chants de guerriers. Des explications de Tehé-Yérô, on retient que ce mot réveil, galvanise et entretient un esprit de gagnant sur tous les fronts de la lutte.

Un autre mot qui intègre le concept « Gandaa » est « Kuu ». Une expression Dagara également qui selon l’artiste fait ressentir la douleur, la compassion,  la solidarité à l’égard des personnes en difficulté.

Mobiliser des personnalités Dagara et non Dagara

Hormis la question sécuritaire, l’album de Tehé-Yérô traite également des sujets comme ceux portant sur l’insertion des enfants orphelins dans la société, et ceux portant sur les mères de famille.

Tehé-Yérô, de son vrai nom Sankoum-Tchèyèyô Florence Somé,  est une artiste traditionnaliste de la région du Sud-Ouest. Elle est née en 1984 à Jacqueville en Côte d’Ivoire. Fille d’une mère cantatrice et d’un père danseur reconnu de la région, elle a fait son entrée dans le monde musicale avec un album dénommé « N’Sire ». En 2018, elle a sorti son deuxième album titré « Maria ».

Concernant « Gandaa » qui est son troisième album, l’artiste a livré ses espérances. « J’attends de cet album qu’il puisse atteindre un grand public », a-t-elle déclaré.

Hommage à ses parents

De son côté, son arrangeur Essaïe Soulga, dit avoir une bonne impression de cet album. « J’ai de bonnes impressions, parce qu’elle a pu mobiliser un certain nombre de personnalités dagara et non dagara. A présent, je souhaite bon vent a l’artiste », a-t-il laissé entendre

Parents, amis,  connaissance étaient présents pour soutenir l’artiste.  Ils ont eu le plaisir de voir l’artiste exécuter les pas de danse d’origine Dagara. Notons qu’au cours de ce concert dédicace, l’artiste a rendu un hommage à ces parents, qui, pour elle, ont été une source d’inspiration depuis l’enfance.

Christiane YOUNGA (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page