UACO 2021 :  Le MOJO et le fact-checking en « guest star » !

Le comité national d’organisation de la 12e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO), a dévoilé, ce 04 novembre 2021, les articulations de ce rendez-vous des acteurs de la communication et du journalisme. A cette occasion, des innovations majeures comme le  MOJO et le fact-checking ont été annoncées pour cette édition.

Offrir un cadre de fédération qui réunit des professionnels, des universitaires, des chercheurs, des étudiants et des personnes ressources d’Afrique et d’ailleurs avec les autorités pour échanger sur  les enjeux sécuritaires et sanitaires du moment afin de produire des idées fécondes pour mieux gérer ces questions, tels sont les enjeux de ces UACO 2021.

C’est sous le thème «les responsabilités des acteurs de l’information et de la communication en contexte des défis  sécuritaires et sanitaires en Afrique », que la 12e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) battra son plein du 25 au 27 novembre 2021 sous la présidence du Premier ministre Christophe Marie Dabiré.

Pour cette édition, les réflexions seront axées sur trois grands axes dont la communication publique et les défis sanitaires et sécuritaires, l’information journalistique en période de crise sanitaire et sécuritaire, et la production et  diffusion de l’information sur les réseaux sociaux en contexte de crise sanitaire et sécuritaire.

Master class en podcasting, MOJO, fact-checking

Il  est prévu au moins deux (2) ateliers et des panels. En outre, une exposition de matériels et d’équipements de communication et des TIC en rapport avec l’évolution technologique sera effectuée. Un forum des grandes écoles de formation et communication en journalisme de la sous-région et une rencontre conjointe entre les responsables des télévisions de l’espace UMEOA et les opérateurs de mise en œuvre de la télévision numérique terrestre TNT sont également prévus pour la  manifestation.

Comme événements majeurs de l’édition 2021, il y aura des masters class sur le podcast, sur les réseaux sociaux professionnels,  le MOJO et le fact-checking. En vue de permettre au monde entier de suivre et participer à l’évènement en direct, un lien sera mis à  disposition.

L’édition connaîtra sa clôture par une soirée de dégustation des mets locaux dans le but de lever des fonds au profit des orphelins du fait du terrorisme.

Pour cette édition, 20 dossiers de communicateurs ont été reçus  et 15 seulement ont été retenus en fonction des critères. La présentation des communicants, elle, se fera dans les prochains jours.

A entendre le président du comité national d’organisation Pascal Yemboini Thiombiano, ces UACO permettront de montrer au monde entier que le pays ne vit pas à genoux. « Ça doit permettre aussi de lire entre les lignes certains informations sur les réseaux sociaux », a-t-il ajouté.

Pour le président du comité  scientifique, la connaissance des produits locaux reste primordiale. « Il faut faire connaître nos productions à nous  aux étrangers de ces UACO. Ces produits traduiront le courage de notre peuple et montreront que la vie continue au Burkina», soutient Théophile Balima, le président du comité scientifique des UACO.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page