Trafic de carburant : La police nationale met fin aux activités de 5 présumés fraudeurs

La Police Nationale, par le biais du Commissariat de Police de l’Arrondissement de Nongr-Mâasom, a mis fin aux activités d’un réseau de présumés délinquants dans la ville de Ouagadougou. Au nombre de cinq (5), ces présumés malfrats s’adonnaient à la contrefaçon, à  l’importation illicite et la commercialisation frauduleuse de produits lubrifiants des marques TOTAL, SHELL et GENERAL.

Les mis en cause ont avoué, selon la Police nationale,  qu’ils « s’approvisionnaient de ces produits lubrifiants à partir de Cinkansé auprès d’un commerçant, lequel les importe d’un pays étranger ». Par la suite, ils les acheminaient à Ouagadougou avec les véhicules de transport ‘’Dina’’ suivant l’axe Cinkansé-Ouagadougou, tout en prenant le soin de contourner les services des Douanes.

 Ainsi, une fois à Ouagadougou, les marchandises étaient déchargées et stockées dans certains quartiers de la capitale, pour être vendues aux usagers des engins à deux ou trois roues à des prix dérisoires.

Les investigations de la police nationale ont permis de saisir  un véhicule fourgonnette, trois (3)  tricycles et 3120 bidons d’huile de vidange contrefaits. Ces bidons d’huile contrefaits sont composés de  1 560 bidons d’huile de vidange  de la société SHELL, de 1 284 bidons d’huile de vidange  de la société GENERAL et de 276 bidons d’huile de vidange de la société TOTAL. Le préjudice subi par ces sociétés s’évalue à près de deux milliards (2.000.000.000) de francs FCFA.

La Police Nationale a une fois de plus saisi l’occasion pour saluer la collaboration des populations. Par ailleurs, elle a encore appelé la population à toujours dénoncer tout cas suspect aux  17, 16 et 1010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page