2e édition du mois du « consommons local » : Depuis le Mémorial Thomas Sankara, un cross populaire donne le top départ des activités

Ce mois d’octobre 2021, il est célébré la 2e édition du mois du « Consommons local », placée sous le thème : « Promotion du consommer local, une contribution à la mise en œuvre réussie de la ZLECAF (ndlr : La zone de libre-échange continentale africaine) ». C’est à cette occasion, que Harouna Kaboré le ministre en charge du Commerce, a organisé un cross populaire, dans l’après-midi du mardi 12 octobre 2021 à Ouagadougou.

Ce cross populaire a marqué le top départ des activités entrant dans le cadre de la commémoration de cette 2e édition du mois du « Consommons local », au Burkina Faso. A la tête des marcheurs se trouvait Harouna Kaboré, le ministre en charge du Commerce, avec à ses côtés Louise Anne Go, la ministre déléguée auprès du ministère en charge de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat et Bachir Ismaël Ouédraogo, ministre en charge de l’Energie. Ils ont été accompagnés par la population, dont une partie était constituée d’élèves de l’Ecole nationale de la Police.

Durant près de deux heures, les participants à cette activité sportive ont marché sur un circuit d’environ 4 kilomètres (kms). Ils sont partis du Mémorial Thomas Sankara pour rallier l’avenue Houari Boumédienne. Ils ont ensuite pris l’avenue Kwamé Nkrumah pour atteindre le rond-point des Nations Unies avant d’emprunter l’avenue de l’Indépendance pour revenir sur leur point de depart à savoir le Mémorial Thomas Sankara.

Le ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat s’est dit fier de la tenue de cette activité qui a connu la participation d’acteurs impliqués dans la promotion des produits locaux. « Nous sommes fières de constater, que tout le monde a participé à cette activité avec à la tête, les entreprises pionnières dans le « consommons local » », a-t-il expliqué.

 « Pour que notre pays puisse sortir des dépendances inutiles » 

Par ailleurs, le souhait de Harouna Kaboré c’est que la lutte pour la promotion de la consommation locale se perpétue, de sorte à atteindre une autonomie alimentaire au niveau national. « Nous solidarisons pour dire que nous voulons tout simplement, que tout ce qui a commencé depuis fort longtemps sur le « consommons local », que nous puissions ensemble le poursuivre pour que notre pays puisse sortir des dépendances inutiles », a-t-il laissé entendre.

Selon le chronogramme du ministère en charge du Commerce, il est prévu au Burkina Faso une conférence inaugurale de cette célébration le 14 octobre 2021 et la cérémonie officielle de célébration le 15 octobre sous le haut patronage de Christophe Dabiré, le Premier ministre.

Pour rappel, l’initiative du mois du « Consommons local » a été instituée par l’Union Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) depuis 2019. Elle vise à amener les populations des Etats membres à consommer ce qu’elles produisent et de produire ce qu’elles consomment, pour emprunter les termes du père de la révolution burkinabè, le Capitaine Thomas Sankara.

Christiane Younga (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page