Nouveau Sommet Afrique-France : La délégation burkinabè outillée avant l’évènement

Une réunion préliminaire a été initiée ce jeudi 30 septembre 2021 à la Ruche à Ouagadougou pour préparer le Nouveau Sommet Afrique-France (NSAF) en présence de l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade. Cette rencontre a permis de réunir les membres de la délégation du « Pays des Hommes intègres » à cette nouvelle formule du sommet Afrique France, qui aura lieu à Montpellier le 8 octobre 2021.

Née à Ouagadougou le 28 Novembre 2017 à l’université Joseph Ki Zerbo à l’issue d’une visite du président Emmanuel Macron, l’idée de créer un nouveau format du sommet Afrique-France a finalement été concrétisée. Il se tiendra le 08 octobre 2021 à Montpellier en France avec la participation de près de 3000 personnes.

En cette occasion, 41 Burkinabè y prendront part sur place à Montpellier. Koama Eldaa Ragnimwendé sera la porte-parole de cette délégation burkinabè. Elle sera chargée de rencontrer, avec d’autres représentants d’autres pays, le chef d’Etat français et d’échanger avec lui sur les préoccupations de la délégation en particulier et de la jeunesse burkinabè en général.

La nouveauté de ce sommet résidera principalement dans le fait que ce ne sera pas une réunion entre des Chefs d’Etat, mais une rencontre d’idées avec la société civile, les experts et la jeunesse africaine et française.

Echanges directs avec Emmanuel Macron

Les invités participeront à des ateliers, à des sessions d’échanges avec le président de la république française Emmanuel Macron. A noter que les échanges se dérouleront sous la modération de Achille Mbembe philosophe, enseignant d’université et historien camerounais. A travers ces dialogues, la jeunesse africaine pourra exprimer ses préoccupations directement au président Macron, selon Luc Hallade. « « La jeunesse aura l’occasion de s’exprimer, de dire au président Macron ce qu’elle veut, ce qu’elle attend, ce qu’elle reproche éventuellement à la France et ce qu’elle propose comme solutions parce qu’il ne s’agit pas seulement de critiquer. Il faut aussi proposer des solutions », a déclaré Luc Hallade. Pour lui, l’objectif de ce sommet est de revisiter et de rénover la coopération Afrique-France.

Cinq thèmes vont rassembler les participants de ce sommet. Il s’agit de « engagement citoyen et démocratie », « entrepreneurs, technologie et innovations », « sport et développement », « enseignement supérieur, recherche et innovation » et « culture ».

Participation aux MUSE

Une partie de la délégation choisie pour prendre part au sommet participera aux Journées scientifiques de Montpellier Université d’Excellence (MUSE) dont le but est de « faire émerger à Montpellier une université thématique de recherche intensive, internationalement reconnue pour son impact dans les domaines liés à l’agriculture, l’environnement et la santé », a fait savoir Fabrice Courtois, représentant de l’Institut de Recherche et de Développement au Burkina Faso.

Rappelons que le Nouveau Sommet Afrique-France était initialement prévu pour se tenir en 2020 mais a été reporté en Juillet 2021 pour raison de la pandémie de Covid-19. Il se tiendra finalement en Octobre 2021.

Edwige OUOBA (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page