Coopération : Les membres du Programme régional d’appui à la décentralisation dans l’espace UEMOA en conclave à Ouagadougou

Les membres statutaires du Programme régional d’appui à la décentralisation dans l’espace UEMOA dénommé (PRADEU) se sont réunis à Ouagadougou ce 03 août 2021 afin d’échanger sur les activités déroulées lors de la première année du programme et de discuter et adopter le budget de 2021 qui constitue l’année 2 du programme.

« Nous avons assisté à des échanges francs, à des échanges profonds, fructueux et à des propositions qui nous ont permis de prendre en compte les désidératas des différents membres », a déclaré à la sortie de la rencontre, François Albert Amicha, le président du Conseil des collectivités territoriales (CCT).

Les zones concernées par le programme PRADEU, sont celles comprises entre Sikasso au Mali, Korogho en Côte d’Ivoire et Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. Selon le premier responsable du CTT, lors de la rencontre de ce soir, l’utilité du programme a une fois de plus été ressortie et une volonté d’extension du programme à d’autres zones de l’espace UEMOA a été exprimée.

Par ailleurs, la France, qui est l’un des principaux partenaires techniques et financiers de ce programme, a marqué son accord pour accompagner la deuxième année du projet, a fait savoir François Albert Amicha. «  Il faut retenir que les partenaires au développement, en particulier la France qui nous accompagne dans ce programme est déterminée à continuer. (…) Le FMDV qui est partenaire au CCT-UEMOA depuis 2014 est prêt à susciter d’autres partenaires au développement à venir soutenir les actions du CCT », a-t-il laissé entendre.

354 000 000 F CFA débloqués par la Coopération française

A écouter François Albert Amicha, les actions du programme PREADEU concernent l’hydraulique villageoise. Il s’agit d’un besoin qui se fait sentir dans plusieurs régions de l’union. « L’accès aux pistes et la création d’espaces marchants, sont des demandes qui sont récurrentes dans notre espace », a-t-il indiqué. Selon lui, les collectivités territoriales qui sont confrontées à ces demandes manquent de ressources le plus souvent pour les satisfaire, d’où la nécessité de faire appel à la communauté internationale et à la contribution des populations elles-mêmes.

Le budget de l’année 2021 du programme est évalué à 466 687 807 de F CFA. Il faut noter que la coopération française qui avait financé à hauteur de 150 000 000 F CFA, la première année du PRADEU, a renouvelé son financement pour la deuxième année à hauteur de 354 000 000 F CFA.

Selon le président du Conseil des collectivités territoriales, ce montant va permettre non seulement de consolider les acquis de la première année, mais il va également aider à améliorer l’accès à l’eau potable à travers la réalisation des forages supplémentaires. Aussi, selon François Albert Amicha, ce financement permettra de réaliser plusieurs activités de renforcement de capacités ainsi que de faire le plaidoyer et l’appui à la mobilisation des ressources de financement par les collectivités territoriales.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page