Burkina Faso :  Un projet de 348 502 564 F CFA financé par l’ambassade de France au profit des personnes déplacées internes

L’ambassade de France au Burkina Faso et le ministère de l’Action Humanitaire ont signé une convention financière entrant dans le cadre du projet « Appui à la protection et au profilage des Personnes Déplacées Internes et des populations hôtes vulnérables au Burkina Faso ». A travers cette convention la France s’est engagée à financer entièrement ledit projet, dont le budget s’élève à 348 502 564 FCFA.

La signature de cette convention financière se place sous le signe de la « solidarité » entre la France et le Burkina Faso, face au terrorisme. A travers cette entente, l’ambassade de France au Burkina s’est engagée à financer la totalité du projet « Appui à la protection et au profilage des Personnes Déplacées Internes et des populations hôtes vulnérables au Burkina Faso », qui est évalué à 348 502 564 F CFA.

Ce projet vise à renforcer les capacités du Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR) dans la protection des personnes déplacées internes (PDI) et des populations hôtes vulnérables ainsi que leur accès à l’aide humanitaire. Notons également qu’il concerne les régions du Centre-Nord, de l’Est et du Sahel. Il va durer de juillet à décembre 2021.

1.312.071 déplacés internes enregistrés à la date du 30 Juin 2021

Selon Luc Hallade, l’ambassadeur de France au Burkina Faso, l’appui envers la CONASUR va se faire dans 3 directions à savoir « le recrutement et la formation de personnels supplémentaires qualifiés dans les régions du Centre-Nord, de Sahel et de l’Est, pour renforcer l’enregistrement des personnes déplacées internes ; la délivrance d’équipements pour ce travail (…) et la délivrance de 50.000 cartes d’identité pour des personnes déplacées internes de ces 3 régions ».

Pour sa part, Marshall Ilboudo, la ministre de l’Action Humanitaire a d’abord adressé ses remerciements à l’ambassade française au Burkina Faso pour cet appui financier. Ensuite, elle est revenue sur la crise sécuritaire que connait le pays. « Comme vous le savez, le Burkina Faso fait face à une crise sécuritaire sans précédent depuis 2015 du fait des attaques et menaces de groupes armés non identifiés. Cette insécurité a pour conséquence un déplacement massif des populations.  En effet, à la date du 30 Juin 2021, mes services ont enregistré 1.312.071 PDI reparties sur l’ensemble des treize régions », a-t-elle déclaré.

8 projets coûtant 262 millions FCFA financé par la France en 2021

En lien avec cela, la ministre a fait comprendre que les chiffres qui seront produits par le CONASUR vont servir, soit à l’accompagnement des personnes déplacées internes pour le retour dans leurs localités d’origine ou soit à identifier des zones où ils seront hébergés.

Marshall Ilboudo a terminé son propos en rassurant l’autre partie que toutes les mesures nécessaires seront prises pour la mise en œuvre rigoureuse du projet.

Tout promettant la disponibilité de la France à toujours accompagner le Pays des Hommes Intègres, l’ambassadeur a fait savoir qu’en 2021, ce sont 8 projets d’un coût total de 262 millions FCFA qui ont été mis en place par la coopération française pour soutenir la réinsertion économique des femmes déplacées internes au Burkina Faso.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page