Tabaski 2021 : La communauté musulmane prône la paix, la cohésion sociale et la solidarité

 "Travaillons à ce que notre pays soit en paix et que nos communautés vivent en harmonie"

Les musulmans du Burkina Faso célèbrent ce mardi 20 juillet 2021 la fête de la Tabaski. A Ouagadougou, la prière dirigée par Cheick Abdallah Ouédraogo a eu lieu à la Place de la Nation. Cette année, la communauté musulmane burkinabè a placé l’Aïd El-Kébir  sous le sceau de la cohésion sociale. Elle a été marquée par la présence de personnalités politiques et religieuses. 

A Ouagadougou, une foule à majorité musulmane a bondé la Place de la Nation et ses environs ce mardi 20 juillet 2021. Chacun est venu prier Allah à l’occasion de la fête de l’Aïd El Kébir ou Tabaski.

Voir aussi la prière en images ➡️ Cliquez ici

Cette célébration qui consiste au sacrifice d’un bélier, d’un chameau, d’un dromadaire ou d’un bouc, tire son origine de l’histoire coranique selon laquelle le prophète Ibrahim a voulu immoler son fils Ismaël pour répondre à la recommandation de Allah. Allah « voyant la foi de son serviteur », a fait apparaître un bélier pour le sacrifice, en remplacement de l’enfant.

Paix et cohésion

L’imam El hadj Cheick Abdallah Ouédraogo, qui a dirigé la prière, a conduit son prêche dans le sens de la paix, de la cohésion sociale et de la solidarité au Burkina Faso. Selon lui, les Hommes Intègres ne possèdent qu’un seul pays et ils ont tous intérêt à s’unir pour le rendre pérenne et pacifique. « Travaillons à ce que notre pays soit en paix et que nos communautés vivent en harmonie. Cela est une richesse capitale », a-t-il conseillé.

Même son de cloche chez El hadj Mahamoudou Bandé, qui a invité les fidèles musulmans à dépasser les querelles pour prioriser la culture du vivre ensemble.

Les représentants de la communauté catholique © Faso7

Des personnalités, dont des non musulmans, n’ont pas voulu se faire citer ce message « pacifiste ». Ils ont donc répondu présents à la prière. Il s’agit par exemple du Mogho Naaba Baongo; de Zéphirin Diabré, ministre de la Réconciliation Nationale, de Clément Sawadogo, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, de Tahirou Barry, membre du cadre de concertation du Chef de File de l’Opposition (CFOP), de Alassane Bala Sakandé, le président de l’Assemblé Nationale et des représentants la communauté catholique dont Monseigneur Mikael Portier, qui a indiqué qu’ils sont venu assister à la prière au nom du pape Benoit XVI.

Après avoir prié aux côtés du roi des mossé, Allasane Bala Sakandé a tenu à appeler les Burkinabè à l’union, tout en souhaitant bonne fête de Tabaski à toute la communauté musulmane.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page