Solhan, un mois déjà !

Le comble de l’horreur depuis l’avènement des attaques armées au Burkina Faso. Officiellement, 132 âmes arrachées tragiquement à Solhan dans la nuit du 4 au 5 juin 2021. Aujourd’hui, un mois après ce drame, que retenir ?

Une enquête ouverte. Deux suspects interpellés. Des auteurs identifiés. Les ministres de la défense et de la sécurité remerciés. Mais moult questions toujours sans réponses.

Le film de l’horreur fait froid dans le dos. Deux ministres sont tombés, dira-t-on. Mais est-ce suffisant ?  Apparemment pas, vu les marches qui ont zébré le visage de plusieurs localités du Burkina Faso pendant ce weekend. L’onde de choc était trop forte. Les Burkinabè ont été ébranlés.

Depuis début juillet, le Président du Faso assume cumulativement les fonctions de chef d’Etat et de ministre de la défense. Il est suppléé par un militaire en qualité de ministre délégué. En plus du nouveau patron de la sécurité, les Burkinabè espèrent que des actions et des changements importants seront opérés.

Il est dit que le remaniement n’est que le bout de l’iceberg du travail fait par le Président du Faso. On ne demande que cela. Du travail. Du travail. Des actions. Et même : de la pro-action. Pour essuyer ces yeux qui ont tant pleuré…

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page