Tueries de Solhan : Le « détonateur » du remaniement ministériel

Le Premier ministre Christophe Dabiré a confirmé le jeudi 1er juillet 2021 que les départs de Cheriff Sy et de Ousseni Compaoré, respectivement ministre de la Défense et de la Sécurité est en grande partie du aux événements de Solhan qui s’est soldé, officiellement, avec la mort de 132 civils dans la nuit du 04 au 05 juin 2021.

Les ministres de la Défense et de la Sécurité du Burkina Faso ont été remerciés par le Président du Faso dans un décret lu le 30 juin 2021 à la Télévision nationale. Depuis un certain moment, des langues et non des moindres, ont demandé les départs de ces ministres après les évènements de Solhan.

« L’attaque de Solhan a servi de détonateur parce que ça a permis de mettre en évidence, un certain nombre de dysfonctionnement au niveau de notre dispositif de défense et de sécurité », a confié le Premier ministre dans la matinée du jeudi 1er juillet 2021.

Selon Christophe Dabiré, dans la réflexion globale que le chef de l’Etat a menée, il a intégré cette situation au niveau des décisions qui ont été prises récemment. « Je pense que ce serait faux de dire que les attaques de Solhan et les embuscades tendues contre les policiers n’ont pas joué dans la décision qui a été prise », a-t-il fait savoir.

« Ces événements ont servi de détonateur et je pense qu’aujourd’hui, ça a permis de recentrer notre vision et de faire en sorte qu’un nouveau dispositif soit mis en place pour que nous puissions avoir davantage d’efficacité dans la lutte contre le terrorisme », a insisté le Premier ministre.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page