Economie : Orezone Bomboré SA, la première mine à capitaux burkinabè visitée par Bachir Ismaël Ouédraogo

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, le Dr Bachir Ismaël Ouédraogo a effectué une visite ce 17 juin 2021 sur le site de construction de Orezone Bomboré SA, la première mine à capitaux burkinabè, située dans la localité de Nobsin, dans la commune de Mogtédo, province du Ganzourgou (Région du Plateau Central).

Débutés le 24 mai 2019, les travaux de construction du projet minier de Orezone Bomboré SA sont en bonne marche. Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, le Dr Bachir Ismaël Ouédraogo s’est rendu ce 17 juin 2021 sur le site de construction de ce futur moteur économique de la province du Ganzourgou et de la Région du Plateau Centrale afin de constater l’état d’avancement des travaux.

Lors de cette visite, le ministre a pu constater que le site de l’usine de traitement du minerai dont les travaux de terrassement ainsi que le lieu de réalisation des fosses de prélèvement du minerai et de la retenue d’eau sont déjà réalisés. Pour ce qui est de la fin des travaux en général, les responsable de Orezone Bomboré SA qui accompagnaient le ministre Bachir lors de sa visite, lui ont rassuré que tout est mis en œuvre, afin que cela se fasse d’ici le mois d’avril 2022.

A l’issue de sa visite, le ministre a tenu à saluer toute l’équipe qui « fait un travail formidable », selon lui. « Ce projet est un succès car cette mine va montrer qu’au pays des Hommes intègres, il y a dorénavant des compétences pour conduire de bout à bout un grand projet minier », a-t-il déclaré.

En rappel, Orezone Bomboré SA est considérée comme étant la première mine dont le financement est totalement réalisé par une banque locale avec des capitaux burkinabè. Par ailleurs, la construction est complètement assurée par une entreprise burkinabè. Une première au Burkina Faso dans l’histoire de l’industrie extractive. Aussi, Orezone Bomboré est la première mine au Burkina Faso qui va produire de l’électricité basée sur le gaz.

Exploitée par une société canadienne, les réserves minières de Orezone Bomboré SA, sont estimées à 31 tonnes d’or brut pour une durée d’exploitation d’environ 12 ans. Après sa phase de construction qui devait créer 700 emplois, la mine va générer 620 emplois directs pendant sa phase d’exploitation selon les responsables. L’entrée en production et la coulée du premier lingot de Orezone Bomboré SA étaient prévues avant la fin de l’année 2020. Malheureusement, la pandémie de Covid-19 a fait reporter l’échéance.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page