Santé : L’ABS veut promouvoir les produits pharmaceutiques à travers un salon international

L’agence Ariane Business Services (ABS) organise la première édition du Salon international de Produits Pharmaceutiques et de matériel Médico-technique (SIPHARM), du 7 au 9 octobre 2021 à Ouagadougou. Le comité d’organisation a rencontré la presse ce 20 mai 2021 pour annoncer les grands axes de cet événement qui a pour objectif fondamental de doter les hôpitaux burkinabè d’équipements et produits pharmaceutiques de qualité.

Promouvoir le secteur de la santé au Burkina Faso, c’est l’objectif que s’est fixé l’agence Ariane Business Services (ABS) qui est une structure spécialisée dans la promotion des médicaments et du matériel médico-technique. C’est dans cette optique qu’elle a décidé d’organiser le tout premier Salon international de Produits Pharmaceutiques et de matériel Médico-technique (SIPHARM).

Placé sous le thème « Médicaments et matériels médico-technique face aux défis des soins de qualité dans l’espace UEMOA », ce salon qui est à sa première édition va se tenir du 7 au 9 octobre 2021 à Ouagadougou et sera placé sous la présidence du Ministre en charge de la santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo.

À travers le SIPHARM, l’ABS veut créer un cadre de rencontre et d’échange entre les différents acteurs clé intervenants dans l’équipement et la distribution de matériels médicotechniques et de produits pharmaceutiques. L’idée est de trouver la formule idéale pour « relever le défi du sous-équipement des formations sanitaires aussi bien en matériels performants que de qualité », selon le comité d’organisation du SIPHARM. Par ailleurs, le salon se veut être une opportunité pour évoquer la question d’intégration et de promotion des nouvelles technologies telles que la E-santé en matière d’offres et stratégies d’intervention afin d’améliorer le plateau technique des hôpitaux.

Selon Mathieu Coulibaly, directeur du salon, le SIPHARM est une aubaine pour les différents défis que connaît le secteur de la santé au Burkina Faso. « Lorsqu’on parle de défi, on parle d’innovation. Aujourd’hui, le secteur de la santé au Burkina Faso, a besoin d’innovation sur le plan technologique, nous avons besoin d’équiper nos hôpitaux avec du matériel de pointe », a-t-il déclaré.

Avec la Tunisie comme invité d’honneur qui sera représentée par son ambassadeur Mohamed Kahloun, cette première édition du SIPHARM sera marquée par des activités majeures comme l’organisation de panels avec des panélistes issus du milieu des experts du domaine. Il est prévu également des communications scientifiques autour de plusieurs thématiques. Selon le comité d’organisation, les communications auront pour objectif de dégager des « recommandations concrètes à l’endroit des décideurs politiques » afin que ces derniers les prennent en compte pour améliorer la qualité des soins dans « l’espace UEMOA ne général et au Burkina Faso en particulier ».

Pendant ces trois jours, il est également prévu des séances de consultation gratuite au profit des visiteurs qui prendront part à l’exposition qui est également prévue. Selon le comité d’organisation, pour ce qui est de l’exposition, elle va connaître la participation des entreprises, les organisations et organismes œuvrant dans le domaine de la santé. Aussi, en plus de 3 000 visiteurs attendus, seront présentés des produits et services de santé. Pour revenir aux consultations gratuites, le comité d’organisation a indiqué qu’il sera question de diagnostiquer ou prévenir certaines pathologies au profit d’au moins 300 personnes dont principalement les personnes défavorisées, les femmes et les jeunes.

Le SIPHARM fermera ses portes le 09 octobre 2021 avec une soirée de gala au cours de laquelle des distinctions seront remises aux partenaires ayant soutenu l’initiative.

Amadou ZEBA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page