Mali : Le président de la transition et son Premier ministre arrêtés par des militaires en colère

Des militaires ont arrêté et conduit au Camp militaire de Kati, le président de la transition du Mali ainsi que son Premier ministre ce 24 mai 2021, quelques instants après l’annonce d’un nouveau gouvernement.

Quelques instants après l’annonce du nouveau gouvernement malien à la télévision nationale, le président de la transition Bah N’Daw et son Premier ministre Moctar Ouane ont été arrêtés par des militaires et conduits au camp militaire de Kati, à 15 km de Bamako, là où est parti le coup d’État qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta, selon nos confrères de Jeune Afrique.

La réaction des militaires pourrait s’expliquer par le fait de la mise à l’écart de deux importants membres de l’ancien Conseil national pour le salut du peuple (CNSP), responsable du renversement d’Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août 2020. En effet, le colonel Modibo Koné précédemment ministre de la Sécurité et de la Protection civile a été remplacé par le général Souleymane Doucouré et le colonel Sadio Camara ministre de la Défense a été remplacé par le général Mamadou Lamine Ballo.

Faso7

Avec Jeune Afrique

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page