Réconciliation nationale : Les travailleurs déflatés appellent Zéphirin Diabré au secours

Ce vendredi 14 mai 2021, une délégation de l’Association Nationale des Travailleurs Déflatés (ANTD) a rendu visite au ministre de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale, Zéphirin Diabré. Lors de cette rencontre, les travailleurs déflatés ont exposé leur situation au ministre et ont plaidé pour un traitement accéléré de leur dossier, jusque-là traité par le Haut Conseil pour la Réconciliation Sociale et l’Unité Nationale (HCRUN).

L’application du Programme d’Ajustement Structurel (PAS) dans les années 90 a conduit à la liquidation, la fermeture ou la substitution de sociétés d’Etat. Cette situation a emmené à la rue, 7281 travailleurs et travailleuses. Ajouté à cette situation, il y a des cas de pertes d’emploi qui sont survenus sans le respect des règles en la matière.

Cette situation de sans emploi a contraint des travailleurs déflatés à des conditions de vie précaires, occasionnant des conséquences graves dont des divorces, la déscolarisation de leurs enfants, l’alcoolisme ainsi que la mort par décès ou suicide de plus de « 2031 » d’entre eux.

C’est au vue de tout cela que les travailleurs déflatés « ceux vivants toujours » se sont réunis en une association dénommée « Association Nationale des Travailleurs Déflatés (ANTD) », pour chercher réparation auprès de l’Etat. Cette association est composée de 5250 membres actifs issus de 43 entreprises étatiques fermées, notamment des sociétés industrielles et commerciales, des banques, des mines, de transport et d’agriculture.

Ce 14 mai 2021, une délégation de l’ANTD a rencontré le ministre de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale pour lui exposer leur situation et leurs préoccupations. « Nous avons notre dossier au niveau du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) en traitement. Comme c’est le ministère d’Etat qui prend la relève, nous souhaiterons que le ministère d’Etat en rapport avec le HCRUN accélère le traitement de notre dossier, parce qu’l y a trop de situations difficiles que les déflatés ont subi depuis pratiquement 20 ans », a expliqué Karim Gnankara, président de l’ANTD

Pour ce dernier, la réconciliation nationale ne peut pas se faire sans la résolution des problèmes des ex-travailleurs. « Je ne vois pas comment on peut parler de réconciliation nationale sans régler la situation des travailleurs déflatés », a-t-il déclaré. Au bout des interventions, le ministre Diabré qui n’a pas souhaité faire de commentaire, a promis de voir dans quelles mesures le dossier de l’ANTD qui se trouve au HCRUN pourrait être rapidement traité.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page