Burkina Faso : Les précisons du Ministre de l’Eau sur le nouveau système de facturation de l’ONEA

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ousmane Nacro, à sa sortie du Conseil des ministres de ce mercredi 28 avril 2021 a indiqué que l’ONEA (Office nationale de l’eau et de l’assainissement) a opté pour un nouveau système de facturation en abandonnant le système actuel qui est objet de plusieurs polémiques. Selon le ministre, le nouveau système a été adopté à la suite d’un atelier à Koudougou les 14 et 15 mars 2021 entre l’ONEA, la société civile et les anciens directeurs généraux de l’ONEA.

Avant d’apporter des précisions sur ce nouveau système de facturation, le ministre Ousmane Nacro a tenu d’abord à revenir sur le mode de fonctionnement de l’ancien système à polémique. « Le système que nous avons décidé d’abandonner consistait, lorsque nous sommes au cours du mois de janvier et que nous voulons relever ce compteur là pour deux mois, nous relevons le compteur en janvier. Nous prenons la consommation que nous trouvons, que nous additionnons avec la consommation du mois antérieur, donc du mois de décembre et nous prenons ce montant total là que nous divisons par 2 pour avoir une moyenne. Et c’est cette moyenne là que nous prenons pour estimer la consommation du consommateur pour ce qui concerne le mois de février », a-t-il expliqué.

Contrairement à l’ancienne formule qui consistait à estimer la consommation de deuxième mois du consommateur, le nouveau système de facturation est basé sur le réel, selon le ministre de l’Eau et de l’Assainissement. Toutefois, ce nouveau système va également fonctionner selon la fréquence bimestrielle. « La nouvelle formule consistera à rester dans la bimestrielle mais si je garde le mois de janvier et de février, cette fois ci, nous n’allons pas relever en janvier. Nous allons nous mettre donc à la fin du deuxième mois pour relever le compteur, ce qui nous donne l’avantage d’avoir une consommation cumulée du consommateur des mois de janvier et de février. Ce système sera basé sur une consommation réelle. Lorsque nous prenons cette consommation cumulée des deux mois, nous allons une fois de plus diviser la consommation cumulée en deux. Nous prenons la première moitié pour le mois de janvier tout en maintenant la tranche sociale qui est de 8m3 pour le mois de janvier. Nous prenons la deuxième moitié au titre du mois de février avec une fois de plus la tranche sociale de 8m3. Et la facture du mois de janvier sera payée à une échéance comme Mars. Celle qui sera retenue comme facture du mois de Février, sera payée à une autre échéance comme le mois d’Avril », a expliqué Ousmane Nacro.

Selon le ministre, la raison principale de l’adoption du système de facturation bimestrielle est l’accroissement du nombre de consommateur au fil des années. Selon lui, l’ONEA avait en 2020 plus de 500 000 clients contre 164 releveurs de compteurs pour ce qui est la seule ville de Ouagadougou.

Pour ce qui est des passifs liés au système qui vient d’être abandonné, le ministre Ousmane Nacro donne deux mois pour les régler. Comme passifs, le ministre a rappelé le fait que l’ONEA a enregistré plusieurs plaintes liées à des factures très élevées.

Amadou ZEBA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page