Médias : Condamné à payer 2 millions au MPP le journaliste Ladji Bama reste stoïque

Le journaliste d’investigation du bimensuel « Courrier confidentiel » a été condamné par la justice burkinabè a payé au total 2 millions de F CFA au parti Mouvement du peuple pour le progrès. Le journaliste était attaqué en justice par ce parti pour diffamation.

Le juge burkinabè a prononcé sa décision ce 15 mars 2021 concernant l’affaire opposant le parti politique, Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) au journaliste d’investigation, Ladji Bama. Ce dernier a été condamné à payer au MPP, 1 million de FCFA au titre de frais exposés, et également une amende de 1 million de FCFA.

Les frais exposés et non compris dans les dépens représentent en droit, les frais que chaque partie a déboursé   à l’occasion du procès. Généralement, ce sont les frais d’avocat. Ladji Bama (le perdant) est donc condamné à payer au MPP (partie gagnante), ce que celle-ci a déboursé, en plus d’une amende de 1 million de FCFA.

Il faut remonter en fin d’année 2020 pour comprendre cette affaire. En effet le 16 décembre 2020, à travers une publication sur sa page Facebook, le journaliste d’investigation, Ladji Bama a fait savoir qu’il soupçonnait le parti au pouvoir d’être derrière la tentative d’assassinat dont il a été victime au soir du 10 novembre 2020, lorsqu’il regagnait la capitale Ouagadougou, après avoir quitté la ville de Dori.

Afin de faire la lumière sur l’affaire, Ladji Bama avait même déposé une plainte contre x pour tentative d’assassinat.

Le parti au pouvoir avait lui aussi déposé une plainte au parquet du tribunal de grande instance après les accusations du journaliste.

Le lundi 1er mars 2021, s’ouvrait au Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou le procès pour diffamation contre le journaliste du bimensuel ‘’Courrier Confidentiel’’.

Condamné ce 15 mars 2021 à payer au total deux millions au MPP, Ladji Bama entend faire appel de la décision du juge burkinabè car ne reconnaissant pas les faits qui lui sont reprochés.

Pour ce qui est de son travail et de son engagement, notre confrère rassure qu’il reste stoïque. “Nous allons passer cette étape comme toutes les autres étapes”, a-t-il déclaré au micro de Burkina24.

Source: Burkina24

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page