Réconciliation au Burkina Faso : « Qui veut la paix ne compte pas les tombes » Naaba Kiba

Le ministre chargé de la réconciliation nationale, Zéphirin Diabré s’est rendu à Ouahigouya dans la région du nord ce 25 février 2021 afin de rencontrer sa Majesté Naaba Kiba, Roi du Yatenga.

Après avoir rencontré le Roi de Tenkodogo en début de semaine, le ministre d’Etat, chargé de la réconciliation nationale a mis le cap sur le Yatenga ce 25 février 2021.

Il a été reçu en audience par sa Majesté Naaba Kiba, Roi du Yatenga. Au menu des échanges, la réconciliation de tous les fils du Burkina Faso

Dans sa déclaration lue par son porte-parole, le Roi du Yatenga a indiqué que la réconciliation est un état de fait nécessitant un effort de tout un chacun pour aller de l’avant dans le souci de la préservation du bien-être commun.

Par ailleurs, Naaba Kiba en s’inspirant d’un adage qui dit : « Qui veut la paix ne compte pas les tombes », a proposé au ministre Zéphirin Diabré, la réconciliation selon le mécanisme traditionnel. Il souhaite cependant que ce mécanisme traditionnel soit géré par les chefs coutumiers dans une structure formalisée par décret présidentiel.

En fin pour les morts violentes à savoir les crimes de sang, sa Majesté Naaba Kiba propose une réparation par les coutumiers.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page