Zéro collectif à 1400 étudiants de l’URF-SDS: L’ANEB dit niet

Au cours d’une conférence de presse tenue ce 19 janvier 2021, la Corporation de l’Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB) de l’Unité de formation et de recherche en sciences de la santé (UFR-SDS), a informé l’opinion publique qu’elle décrète une grève de 72 heures.

Cette grève qui a débuté ce mardi 19 janvier va se poursuivre le mercredi 20 janvier et va se terminer par une marche le vendredi 22 janvier 2021 sur le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.

Selon le délégué général de la corporation ANEB de l’URF-SDS, Soumaïra Séssouma, cette décision d’aller en grève est motivée par un besoin de protester contre la volonté de l’administration de l’Unité de formation et de recherche en sciences de la santé, de ne pas vouloir chercher des moyens de résolution des difficultés auxquelles sont confrontées les étudiants après le confinement dû à la pandémie de Covid-19.

Concrètement selon le délégué général de la corporation, les étudiant de l’URF-SDS ont décidé d’aller en grève pour réclamer l’annulation des zéros (0) collectifs et la reprogrammation le plus rapidement possible des devoirs non composés.  En effet selon lui l’administration a décidé d’attribuer zéro (0) comme note à 1400 étudiants de six (06) promotions pour les semestres 01 et 03 car ces étudiants ont refusé de composer des devoirs du fait du manque de supports des cours de certains enseignants. Aussi, les étudiants exigent le paiement de façon intégrale et régulière des aides octroyées aux étudiants et la prise en charge normale des étudiants stagiaires dans les hôpitaux qui sont exposés selon Soumaïra Séssouma, car ne bénéficiant d’aucune vaccination et d’aucune visite médicale annuelle.

L’autre exigence des futurs médecins et pharmaciens de l’université Joseph Ki-Zerbo est le paiement de leurs indemnités de stages des années 2018-2019 et 2019-2020 qui ne sont toujours pas payées. « Au CHU-Yalgado par exemple, pendant que nous sommes en janvier 2021, certains stagiaires attendent toujours le paiement de leurs allocations de novembre 2020 », a déclaré le délégué de la corporation. A ces indemnités de sages non payées, il y a la bourse de certains étudiants de 7e année de pharmacie et 8e année de médecine.

Sortis nombreux pour assister à la conférence, les étudiants disent être déterminés à aller au bout de leur lutte qui n’est rien d’autre que la satisfaction totale de leur plateforme revendicative.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page